Prolongation de Doel 1 et Doel 2: c'est aujourd'hui ou jamais

L'accord sur la prolongation de Doel 1 et Doel 2 pourrait être définitivement conclu aujourd'hui à Paris
L'accord sur la prolongation de Doel 1 et Doel 2 pourrait être définitivement conclu aujourd'hui à Paris - © DIRK WAEM - BELGA

Dernière ligne droite pour la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2. Pour allonger de 10 ans la durée de vie des deux plus vieux réacteurs du pays, une convention doit impérativement être signée ce lundi, le 30 novembre... c'est prévu dans la loi. Une convention entre l'état belge et Electrabel qui exploite ces centrales nucléaires.

L'accord pourrait être définitivement conclu ce lundi à Paris, car Charles Michel, le Premier ministre, s'y trouve à l'occasion de la conférence Climat. C'est également à Paris que se situe le siège d'Engie, ex-GDF suez, maison mère d'Electrabel. De source sûre, le Premier ministre a rencontré le patron d'Engie à Bruxelles vendredi dernier. Un accord de principe aurait été conclu entre la Belgique et Electrabel. Il porte sur la redevance que l'exploitant devra payer.

reparti pour 10 ans

Pour faire simple, la Belgique autorise l'exploitation des réacteurs pour 10 années supplémentaires moyennant des travaux de sécurité. En échange Electrabel verse une redevance pour l'exploitation de ces réacteurs déjà largement amortis, mais s'engagerait aussi à investir en Belgique dans des alternatives au nucléaire pour le futur.

Ce week-end, les juristes des deux parties auraient été chargés de régler les derniers détails de la convention. Une convention que signerait donc Charles Michel ce lundi de manière à rester dans les délais. Le délai est déjà largement dépassé d'après l'opposition, car, théoriquement, cette convention aurait dû faire l'objet d'une loi publiée ce jour au moniteur. Et pour cela, c’est trop tard.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK