Prolongation de Doel 1 et 2: "Le débat n'est pas fini", estime l'opposition

La Chambre a finalement voté jeudi, après de multiples rebondissements, la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2. L'Agence fédérale de contrôle nucléaire doit maintenant donner son accord technique à leur redémarrage. Mais Marie-Christine Marghem, ministre de l'Energie, interrogée dans Matin Première, estime qu'ils seront probablement prêts pour l'hiver.

Mais pour l'opposition, le combat n'est pas terminé. Elle estime qu'il reste beaucoup de questions, au niveau de la sécurité de ce redémarrage mais aussi de la sécurité juridique de la décision. Le député fédéral Groen Kristof Calvo l'explique: "Certaines organisations annoncent déjà des recours et cela aurait pu être évité si la ministre avait fait d'autres choix. Doel 1 et 2, ce sont les plus vieilles centrales. Ca bétonne la dominance d'Electrabel et du nucléaire dans ce pays. Et sur les alternatives elle n'avance pas. Notre pays mérite un vrai avenir énergétique. Le débat n'est pas fini. J'espère qu'on pourra travailler avec la ministre sur ce dossier". 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK