Projet de fusion UCL-Saint-Louis: Marcourt dit vouloir avancer malgré un "lobbying intense"

Jean-Claude Marcourt voit d'un bon œil le rapprochement entre l'ULB et l'IHECS
Jean-Claude Marcourt voit d'un bon œil le rapprochement entre l'ULB et l'IHECS - © THIERRY ROGE - BELGA

Le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt a affiché mardi soir sa volonté "d'avancer" sur le projet de fusion entre l'UCL et l'université Saint-Louis, malgré une situation "pas simple" et un "lobbying intense".

Interrogé en commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles par la députée Françoise Bertieaux (MR) sur ce projet de mariage annoncé il y a plus de six mois déjà, Jean-Claude Marcourt a dit vouloir trouver une solution qui "ne détricote pas le décret Paysage", lequel vise précisément à éviter les concurrences entre institutions supérieures. L'ULB, on le sait, voit d'un très mauvais œil une nouvelle extension de l'UCL sur son pré carré bruxellois. "La situation n'est pas simple", a confié le socialiste, qui s'est dit soumis à un "lobbying intense" dans ce dossier. "Mon souhait est d'avancer et de pouvoir faire une proposition au gouvernement et l'ARES (Académie de recherche et d'enseignement supérieur, ndlr)", a-t-il confié, mais sans préciser aucun calendrier.

Interrogé également sur la volonté affichée d'un rapprochement entre l'école de journalisme de l'ULB et l'IHECS, le ministre a précisé n'avoir été saisi d'aucune demande officielle. Il a toutefois ajouté voir d'un bon œil des institutions collaborer pour des formations qu'elles organisent toutes deux. Selon lui, pareille collaboration entre l'ULB et l'Ihecs permettrait donc de mieux former les journalistes de demain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK