Procédure en vue contre le député-bourgmestre cdH Dimitri Fourny

Dimitri Fourny s'est montré particulièrement pugnace durant la commission d'enquête parlementaire sur Publifin
Dimitri Fourny s'est montré particulièrement pugnace durant la commission d'enquête parlementaire sur Publifin - © ERIC LALMAND - BELGA

Selon le journal l’Écho, Dimitri Fourny, chef de groupe cdH au Parlement wallon et bourgmestre de Neufchâteau, pourrait faire l’objet d’une procédure disciplinaire initiée par le bâtonnier de la Province de Luxembourg.

C’est qu’en plus de ses fonctions politiques, Dimitri Fourny exerce une charge d’avocat. Or, le bâtonnier de l’Ordre suspecte que Maître Fourny ait franchi certaines limites.

Explications

Selon un PV de réunion que nos collègues ont pu lire, Dimitri Fourny aurait appuyé le recours à l’huissier de justice Bernard Graulich pour récupérer les créances de l’intercommunale locale de soins de santé. Une fois désigné, Bernard Graulich a ensuite fait appel – notamment – à Dimitri Fourny pour traiter ces dossiers. Coïncidence embarrassante supplémentaire : les deux hommes logent leur cabinet dans le même immeuble et se connaissent.

Proximité coupable?

Tout ceci génère des suspicions de collusion ou de conflit d’intérêt et, si ce n’est pas le cas, au moins d’un manque de prudence. C’est ce que paraît considérer le bâtonnier de la Province. Il évoque une situation qui interpelle de longue date.

Le bâtonnier ne nous a pas accordé d’interview mais à nos collègues de l’Echo, il aurait déclaré réfléchir à une possible procédure disciplinaire à moins que Dimitri Fourny fasse un pas de côté.

Contre-attaque

Dimitri Fourny n’a pas accepté non plus de nous donner une interview mais sa porte-parole nous assure qu’il réfute toute idée de collusion ou même d’entrave à la bonne gouvernance et qu’il réfléchit à son tour à une action judiciaire. Tout ceci serait diffamation et calomnie, assure-t-il, en s’étonnant que le bâtonnier puisse y accorder du crédit sans l’avoir entendu.

L’éthique au cœur du débat

La situation est d’autant plus délicate qu’avec Dimitri Fourny, elle concerne un des députés les plus actifs dans la commission Publifin. Durant l’enquête parlementaire, il a lui-même vivement critiqué les dérapages éthiques de certains hommes politiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK