Prisons: Koen Geens (CD&V) verrouille la conciliation sur le service minimum

Koen Geens en négociation avec les gardiens de prison
Koen Geens en négociation avec les gardiens de prison - © Belga

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a annulé la réunion de conciliation prévue mardi après-midi avec les syndicats dans le cadre des négociations sur l'organisation concrète du service minimum en cas de grève dans les prisons, ont déploré la CGSP Amio et la CSC dans un communiqué commun.

La réglementation concernant le service minimum dans les prisons a été votée mi-mars à la Chambre. Depuis, les négociations sur l'organisation concrète de cette mesure patinent. Faute d'accord dans les différents établissements pénitentiaires, le ministre a engagé un dialogue social avec les syndicats en Comité supérieur de concertation. Mais, étant donné les difficultés de trouver un terrain d'entente, les syndicats ont sollicité une procédure de conciliation.

Selon le secrétaire général de la CGSP Amio, Michel Jacobs, une première rencontre a eu lieu en décembre, au terme de laquelle "les syndicats ont fait une proposition qui préservait l'équilibre entre les droits des détenus et le droit de grève du personnel pénitentiaire", explique-t-il. Mais, alors que les syndicats demandaient une nouvelle réunion avec la conciliatrice en l'absence des autorités, M. Geens a décidé de mettre fin à la procédure "au mépris du travail accompli", ajoute la secrétaire permanente de la CSC, Claudine Coupienne.

Des grèves ont eu lieu dans les prisons du royaume en décembre dernier

Selon les syndicats, le ministre veut imposer un chiffre de présence supérieur à 50% dans toutes les prisons, sans prendre en compte les spécificités réelles de chaque établissement.  "En toute logique, nous devrions maintenant revenir en Comité supérieur de concertation. Nous attendons une nouvelle convocation du ministre", a conclu Mme Coupienne, qui dénonce "un passage en force". Le ministre Koen Geens n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter l'information. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK