Prison de Tilburg: 170 millions d'euros en 5 ans pour les cellules belges

Le gouvernement en affaires courantes a décidé d'encore louer des cellules à Tilburg (non loin de Breda) jusqu'en 2015. La Belgique loue des cellules de prison depuis 2010. Elle peut y faire séjourner jusqu'à 650 détenus.

Elle en a rapatrié une centaine l'an dernier. Mais cet hébergement a un coût. De 2010 à 2015, la Belgique aura dépensé 170 millions d'euros. c'est du gaspillage dit la N-VA qui reconnaît qu'il faut bien une solution à la surpopulation. Pour Groen, il faut penser à des formes de détention moins coûteuses.

Comparer ce qui est comparable

Et les syndicats ne sont pas en reste. "Avec 170 millions on aurait pu construire deux prisons", disent-ils. Pour Michel Jacobs de la CGSP, louer des places de prison à l'étranger est un mauvais choix: "C’est un choix nécessaire par défaut. On a une vision très étriquée du pénitentiaire depuis 30 ans. Rien ne se règle. A Tilburg, le constat est que cela coûte très cher. Sur un loyer de 5 ans on aurait pu construire deux prisons puisque Beveren coûte 75 millions. Et nous aurions du personnel pénitentiaire belge qui paie ses impôts et consomme en Belgique. Les gouvernements successifs ont choisi de faire autre chose, et je le déplore".

Mais l'administration n'est pas d'accord avec ce calcul qui ne tient compte que des murs. Le prix payé est "tout compris", avec l'infrastructure mais aussi la surveillance, l'entretien et les frais d'hébergement. Selon l'administration, le prix d'une détention aux Pays-Bas ou chez nous est quasi identique.

134 euros par jour

Un détenu coûte quotidiennement 134 euros à la justice. L'an dernier le budget de l'administration pénitentiaire se montait à 570 millions d'euros pour 11 644 détenus. A titre de comparaison, un condamné sous surveillance électronique coûte 25 euros par jour.

La différence se situe bien sûr dans l'encadrement. Les salaires des agents pénitentiaires et du personnel administratif sont le poste le plus important : près de 80 % du budget. Ils sont plus de 9000.

Ces 134 euros par jour, c'est sans compter les bâtiments du ressort de la Régie des bâtiments (qu'il s'agisse d'investissement ou d'entretien). Sans compter aussi les budgets mis en œuvre par les Communautés pour les formations prodiguées au sein des prisons, pour les activités sportives par exemple. Si l'on tient compte de ces postes budgétaires, la détention coûte par homme et par jour plus ou moins 170 euros.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK