Primes rénovation et isolation: ça change!

Les primes wallonnes à l’isolation et à la rénovation sont plutôt un flop. Il faut dire que l’accès aux subsides n’est pas très facile.
Or, si la Wallonie veut améliorer son vieux parc immobilier, comme l’exige l’Europe, il y a urgence. Le système des primes va donc être revu.

Simplification

L’idée c’est d’alléger les contraintes administratives qu’on veuille remettre en état une charpente qui menace ou qu’on souhaite placer des châssis plus isolants. Désormais, un seul guichet gérera les deux types de primes et les ménages n’auront plus qu’un seul interlocuteur.

Audit

Cet interlocuteur unique, c’est l’auditeur énergétique : il établit un bilan de votre habitation et détermine les travaux prioritaires tant au niveau de la salubrité, de la stabilité que de l’isolation.

Son schéma d’intervention et ses priorités sont toutefois adaptables qu’un arbre tombe sur votre toit ou qu’une innovation énergétique bouscule l’état des connaissances.

Le dossier

Pour obtenir les subsides, il faudra impérativement suivre les recommandations de l’auditeur et l’ordre des travaux tel qu’il l’a déterminé.

Mais une fois le dossier dans ses mains, il n’y aura plus rien à faire: il gérera tous les rapports avec l’administration jusqu'au paiement des factures.

L’audit sera enregistré à l’administration et restera valable 7 ans, y compris en cas de revente du bien.

Quels subsides?

Les primes seront désormais liées à l’efficacité des travaux : au plus on épargne de kWh, au mieux on est récompensé. Les subventions seront toutefois plus importantes pour les ménages moins bien lotis.

Le travail de l’auditeur sera aussi en bonne partie pris en charge par la Région. Les ministres Crucke et De Bue parlent d’assumer jusqu'à 90% de ses honoraires.

Le dossier doit encore être peaufiné mais il semble réaliste de voir le nouveau système mis en place au 1er janvier prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK