Prévention du suicide: le cdH appelle à améliorer les mesures et à monitorer le phénomène

Prévention du suicide: le cdH appelle à améliorer les mesures et à monitorer le phénomène
Prévention du suicide: le cdH appelle à améliorer les mesures et à monitorer le phénomène - © Tous droits réservés

Le cdH défendra, ce mardi, en commission Santé du parlement wallon, une proposition de résolution visant à renforcer les mesures destinées à prévenir le suicide et à instaurer un monitoring précis du phénomène alors que la crise sanitaire qui n'en finit pas pèse lourdement sur la santé mentale des Belges.

"C'est un cri d'alarme que nous lançons. Des choses ont été faites mais il faut aujourd'hui en faire davantage car les conséquences de la crise risquent de perdurer pendant de nombreuses années", explique la députée humaniste Mathilde Vandorpe.

Dans ce contexte de deuils douloureux, de solitude exacerbée et d'incertitudes économiques, la probabilité est grande de voir le nombre de suicides augmenter en Wallonie, souligne-t-elle.

Or, à l'heure actuelle, ce qui a été mis en place ne suffit pas ou remplit mal son rôle. "Il y a par exemple la ligne d'écoute pour les jeunes. Mais les jeunes n'appellent pas. Développons plutôt une ligne de chat", poursuit la députée humaniste selon qui il importe également "d'agir sur l'après" en travaillant avec des acteurs clés, dont la première ligne de soin mais aussi les parents et les enseignants dans une "approche transversale qui tient compte des inégalités sociales".


Lire aussi: Suicide d'une indépendante de 24 ans à Liège : "C'est plus facile de ne pas avoir d'emploi aujourd'hui que d'avoir sa propre entreprise"


 

"Nous demandons également un monitoring hebdomadaire permanent des décès par suicide renseignés sur les certificats de décès", indique encore Mathilde Vandorpe. "Pour le moment, on n'a pas ces chiffres alors qu'ils existent. Pour mener des politiques efficaces, nous avons besoin de données", ajoute-t-elle.

"Nous devons continuer à développer toutes les solutions possibles et travailler à l'intégration des enjeux liés à la santé mentale dans l'ensemble des politiques publiques", conclut la députée cdH.

Le Centre de prévention au suicide est joignable 24h sur 24 via la ligne d'écoute du 0800 32123

 

Journal télévisé 09/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK