Prestation de serment des élus flamands dans un Parlement chamboulé par la percée du Vlaams Belang

Ce mardi, les nouveaux élus flamands prêteront serment au Parlement. Un Parlement flamand profondément transformé vu la percée du Vlaams Belang aux scrutins flamand et fédéral, et le recul des partis traditionnels. Autre nouveauté : l’arrivée d’élus du PVDA-PTB.

Président temporaire de l’hémicycle flamand, le vétéran Herman De Croo, parlementaire depuis 1968 essentiellement côté Chambre, rempile provisoirement le temps de recevoir les prestations de serment de ses collègues. Il fait ainsi barrage au Belang Filip De Winter, deuxième plus ancien député, qui aurait dû présider cette séance inaugurale si Herman De Croo n’avait pas accepté de siéger une toute dernière fois. Cela n’empêchera tout de même pas le doyen De Croo, 81 ans, d’être encadré par deux secrétaires Vlaams Belang, les plus jeunes élus (21 et 23 ans).


►►► A lire aussi: Herman De Croo (Open Vld): "Mon parti n'ira pas au gouvernement avec le Vlaams Belang"


Le nouveau président de ce Parlement devrait être le chef de groupe N-VA Wim Van Dijck. La N-VA demeure toujours le 1er parti flamand, malgré son recul du 26 mai : 35 élus sur 124, soit 8 de moins qu’avant. La deuxième plus grosse délégation est fournie par l’extrême droite du Vlaams Belang, 23 élus. Les autres partis ayant tous perdu des plumes, à l’exception de Groen 4 élus de plus soit un total de 14, et le Parti des travailleurs de Belgique faisant sa 1re entrée au Parlement flamand avec 4 élus.

A noter que sur 124 députés, 67 sont nouveaux, 43 n’ayant jamais exercé de mandat parlementaire auparavant. L’assemblée flamande compte 59 femmes sur 124 députés. Et pour la 1re fois depuis 1995, il n’y aura plus d’élu francophone au Vlaams Parlement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK