Présidence du MR: Philippe Goffin soutiendra Georges-Louis Bouchez au deuxième tour

Les votes pour la présidence du MR viennent d'être dépouillés. Au total, 24.482 membres du MR étaient invités à s'exprimer. Avec 13.554 votes, le taux de participation s'élève à 56 %.

Georges-Louis Bouchez et Daniel Ducarme ont obtenu respectivement 6044 voix (44,59%) et 3405 voix (25,12%) lors du premier tour. Ils passent ainsi au second tour. Christine Defraigne arrive en troisième position avec 1899 voix (14,01%). Philippe Goffin et Clémentine Barzin ferment la marche avec respectivement 1521 et 685 voix (11,22% et 5,05%).


►►► À lire aussi : Qui sont les cinq principaux candidats à la présidence du MR ?


À la suite des votes, différents candidats et le président du bureau électoral ont fait le point sur les élections internes du parti libéral.

1.Georges-Louis Bouchez en pôle position

Interrogé en marge du conseil communal de Mons, Georges-Louis Bouchez se réjouit de son score : "C'est une belle victoire, maintenant il faut choisir entre le renouveau, un vent moderne sur le parti, ou opter pour celui qui incarne la continuité". Il ajoute ensuite vouloir se démarquer des deux éternels rivaux du parti libéral: "Je n'incarne ni la ligne de Charles Michel ni la ligne de Didier Reynders, ni de personne. Il y aura peut-être une ligne Bouchez.

2.Denis Ducarme agréablement surpris

Le ministre fédéral Denis Ducarme a quant à lui exprimé sa satisfaction sur Twitter: 

Dans un communiqué, Denis Ducarme estime que ce deuxième tour est "un signal fort" et "une forme d’avertissement" que la base du MR adresse à son appareil: "Cela appelle à réfléchir, et je sais que nos représentants, en ce compris les plus éminents, sont en mesure d’entendre et de comprendre le message adressé par nos militants."


►►► À lire aussi: Qui sont les deux candidats finalistes à la présidence du MR?


 

3.Philippe Goffin soutient Georges-Louis Bouchez

Philippe Goffin, arrivé en quatrième place avec un peu plus de 11 % des voix, ne regrette pas d'avoir participé à ses élections internes. Il appelle aussi à voter pour Georges-Louis Bouchez : "Il y a des proximités entre nos programmes et nos personnalités."

4.Christine Defraigne, la progressiste

Christine Defraigne, ancienne présidente du Sénat et actuelle première échevine à Liège, est ce qu’on appelle une rebelle dans son parti. Sur Twitter, elle souligne une vision plus progressiste du MR: "Nous avons porté la voix du libéralisme progressiste social inclusif."

5.Clémentine Barzin, la candidate bruxelloise

Clémentine Barzin, députée bruxelloise de 44 ans et conseillère communale à Bruxelles, était la surprise de ces élections au MR. Après avoir félicité les quatre autres candidats, elle déclare dans une publication sur Facebook: "Je suis fière qu’une première candidature bruxelloise ait enfin fait son chemin."

Richard Miller est ravi du débat en interne

Le président du bureau électoral du MR, Richard Miller, se réjouit de voir que la procédure s'est déroulée en toute transparence : "Il y a eu un fameux débat en interne et nous avons pu garantir aux cinq candidats une égalité de traitement".

Le député fédéral montois sera également en charge d'organiser le deuxième tour des élections. Les convocations de vote seront envoyées le 18 novembre et les résultats seront dévoilés lors de la soirée du 29 novembre. "Ce sera un nouvel exercice démocratique", commente-t-il. 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK