Présenté comme un ministre anti-immigration par le Washington Post, Francken réplique: "#fakenews"

Présenté comme un ministre anti-immigration par le Washington Post, Francken réplique: "#fakenews"
2 images
Présenté comme un ministre anti-immigration par le Washington Post, Francken réplique: "#fakenews" - © Tous droits réservés

La lecture d'un article du Washington Post a fait bondir le secrétaire d'état à l'asile et l'immigration Theo Francken de son profil Twitter ce samedi.

Dans un article sur la Grande Mosquée et l'ordre de quitter le territoire délivré à son imam, le journal de référence américain cite des propos tenus à la RTBF par Theo Francken, présenté comme "the Belgian state secretary for asylum and migration and an anti-immigration hard-liner", soit le secrétaire d'état à l'asile et l'immigration, et tenant d'une ligne dure anti-immigration.

Cette seconde partie n'a visiblement pas plu à Théo Francken qui a réagi dans une série de tweets, en anglais puis en néerlandais.

"Le Washington Post m'étiquette comme un tenant de la ligne dure "anti-immigration", sans aucune justification ou argumentation. FAUX", tweete-t-il d'abord, ponctuant son tweet d'un hashtag "#fakenews".

"Je ne suis pas anti-immigration, je défends juste une AUTRE politique de l'immigration, avec des règles claires et strictes, et suis à 100% contre une politique du laisser-faire et du laisser-passer. Dans notre pays, on voit tous les jours les résultats du laxisme. Et je travaille dans cette direction avec l'appui d'une grande partie de notre population" lance-t-il.
 

Si ses détracteurs et ses fans ont réagi, on n'a pas encore vu de réponse de la part du Washington Post...

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK