Près de 11.000 étrangers renvoyés dans leur pays en 2016

Près de 11.000 étrangers renvoyés dans leur pays en 2016
Près de 11.000 étrangers renvoyés dans leur pays en 2016 - © Belga

L'an dernier, 10.907 étrangers ont été renvoyés dans leur pays d'origine, ce qui constitue une hausse de 8% par rapport à 2015, lit-on dans De Standaard samedi. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) visait le cap des 11.500 pour 2016 mais, en raison de l'attentat à l'aéroport le 22 mars, de nombreux vols de rapatriement n'ont pas pu avoir lieu, explique-t-il.

Les chiffres émanent de l'Office des étrangers et correspondent à la somme des rapatriements, des renvois de demandeurs d'asile dans le pays dans lequel ils sont entrés dans l'Union européenne, des retours à la frontière et des rapatriés volontaires. En 2015, 3.107 étrangers avaient été rapatriés vers leur pays d'origine, soit 20% de plus qu'un an plus tôt. Ils ont été 3.080 dans ce cas en 2016. L'application plus stricte du règlement de Dublin a joué un rôle important dans les 11.000 renvois: 1.138 demandeurs d'asile ont été obligés de retourner dans un autre pays de l'Union européenne, celui via lequel ils étaient entrés sur le continent, afin que leur demande d'asile y soit d'abord traitée.

Avec 4.667 retours volontaires, Theo Francken a plus qu'atteint son "modeste objectif" de ramener dans leur pays 500 personnes, qui reçoivent en échange un soutien financier. Quelque 1.595 criminels étrangers se trouvant derrière les barreaux ont en outre été renvoyés, c'est-à-dire près d'un millier de plus qu'en 2014. Parmi eux, plusieurs ont pris place dans des vols spéciaux prévus à cet effet. Des vols qui ont concerné au total 2.001 étrangers acheminés jusque chez eux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK