Première rue du Roi-Philippe, mais pour rire

Une rue d'Anvers a porté temporairement le nom du nouveau roi.
Une rue d'Anvers a porté temporairement le nom du nouveau roi. - © JONAS ROOSENS - BELGA

À part 3 rues du Prince-Philippe, aucun lieu du royaume ne porte encore le nom du nouveau souverain. L'humoriste flamand Geert Hoste, a remédié à cette situation à Anvers, visseuse à la main.

A l'heure qu'il est, le Palais n'a encore reçu aucune demande de la part d'une commune ou d'une association pour nommer une rue ou une place d'après le nom des nouveaux souverains, observe Gazet van Antwerpen. Pourtant, aux Pays-Bas, après 100 jours de règne, le roi Willem-Alexander a déjà toute une série de rues et de places à son nom. Et même une moisissure, le "Penicilium vanoranjei", un micro-organisme rare se développent en colonies de couleur... orange !

Selon le journal anversois, le porte-parole du Palais, Pierre-Emmanuel De Bauw, a expliqué que les communes ou les personnes qui veulent prendre une initiative de ce type sont tenues d'en faire la demande préalable au Palais. "Mais aucune demande n'est encore venue. Pendant la période de changement de règne, aucune demande n'est parvenue non plus concernant les souverains sortants. Et d'ailleurs, les années qui ont précédé ont été également très calmes sur ce point."

Pourtant, Het Belang van Limburg affirmait le 15 août que la commune de Riemst avait fait une demande pour appeler du nom du Roi une nouvelle rue de Membruggen, tandis qu'à Saint-Trond, on débat toujours sur l'opportunité d'une Koningin Mathilde-straat.

Du temps du Roi Baudouin, c'était beaucoup plus habituel. La dernière initiative importante en ce sens, a eu lieu lors de l'ouverture de l'hôpital des enfants Princesse Elisabeth à Gand, nommé comme la princesse royale, fille du Roi.

L'humoriste brugeois Geert Hoste a remédié à cette situation : samedi, armé de sa visseuse sans fil, il a débaptisé une rue d'Anvers pour apposer sur un poteau une plaque "Koning Filipstraat"... temporaire !

Patrick Bartholomé

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK