"Pousser Salah Abdeslam à collaborer sera difficile" selon un criminologue

L'arrestation de Salah abdeslam est une chose. Mais va-t-il collaborer?
L'arrestation de Salah abdeslam est une chose. Mais va-t-il collaborer? - © DIRK WAEM - BELGA

L'arrestation de Salah Abdeslam peut permettre d'obtenir des informations mais la question est de savoir s'il est prêt à parler, a expliqué samedi Brice De Ruyver, criminologue à l'université de Gand.

"C'est le seul survivant des terroristes de Paris. Rien que par ce fait, son arrestation peut livrer de nombreuses indications, ce qui explique aussi que la France réclame qu'il soit rapidement remis", a poursuivi Brice De Ruyver.

"Son réseau pourra également être analysé. Où a-t-il passé les derniers mois? Qui l'a aidé? Et il pourra en outre livrer des informations sur l'EI même si, bien sûr, il ne sait pas tout", a poursuivi le criminologue.

Va-t-il collaborer?

Reste à savoir si Salah Abdeslam compte collaborer avec les enquêteurs. "Il a les clés en main mais ça ne veut pas dire qu'il est prêt à collaborer. D'autant qu'il n'y a aucun intérêt. Cela s'annonce donc difficile", a encore estimé l'expert.

Selon ce dernier, l'arrestation de vendredi prouve enfin le bon travail des services belges malgré les moyens limités dont ils disposent. "Dans ce genre de dossier, il faut parfois de la chance. Et cette chance, on peut la forcer en prenant une affaire à bras le corps", a conclu Brice De Ruyver.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK