Pourquoi la chasse suscite-elle autant de tensions en Wallonie ?

Pourquoi la chasse suscite-elle autant de tensions en Wallonie ?
Pourquoi la chasse suscite-elle autant de tensions en Wallonie ? - © FREDERICK FLORIN - AFP

Cette semaine, des agriculteurs et des militants environnementalistes d’Inter-Environnement Wallonie ont manifesté ensemble à Namur, une première. Dans leur viseur, les sangliers. Il y en a trop. Selon Inter-Environnement Wallonie, il y a une multiplication par quatre des sangliers en 20 ans. Une prolifération expliquée en partie par le nourrissage des sangliers. Un nourrissage qui permet aux chasseurs d’avoir plus de bêtes à tirer et à revendre.

Le problème n’est pas vraiment neuf. Mais l’apparition de la peste porcine dans le sud du pays n’a fait que décupler la colère des agriculteurs et des environnementalistes. Car, en plus des dégâts aux cultures, ils sont devenus une menace économique pour la filière porcine tout entière et pour toute la zone économique au sud du Luxembourg.

La Fédération wallonne de l’agriculture (FWA) estime qu’il faut donc mettre en place et sans délai un plan drastique de diminution des populations de sangliers. Elle demande de plus qu’ils soient éradiqués au nord du sillon Sambre et Meuse, terre des grandes cultures où les sangliers ne devraient pas avoir droit de cité pour se cantonner dans les seules régions forestières où leur population devrait être réduite de 80 %.

Le ministre René Collin n’a pas été jusque là. Il va présenter ce vendredi un plan au gouvernement wallon visant une destruction non pas de 80 % mais de 50 % des sangliers sur tout le territoire wallon d’ici le 1er mars 2020. L’objectif pour cette saison étant une augmentation de 30 % par rapport à 2017-2018.

Pour en débattre, Bertrand Henne reçoit autour de la table de "Débats Première 100% Wallonie" ce vendredi 30 novembre dès 12h20 Céline Tellier, secrétaire générale adjointe / directrice politique et projets pilotes d’Inter-Environnement Wallonie, Benoit Petit, président du Conseil supérieur wallon de la Chasse (CSWC) et du Royal Saint-Hubert Club de Belgique et Jacques Delacollette, garde-chasse depuis 1994.

Un débat en direct sur les ondes wallonnes de La Première et sur Auvio

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Sur Facebook
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK