Pour la première fois, la Belgique se prépare à rapatrier des orphelins venus de Syrie

Cent dix Belges sont toujours détenus dans des camps en Syrie dont 60 mineurs. Certains enfants pourraient pour la première fois revenir en Belgique "dans les prochains jours, dans les prochaines semaines". C’est ce qu’a annoncé Didier Reynders après un conseil des ministres restreint cet après-midi. A la suite de négociations, notre pays a obtenu un accord de principe avec les autorités kurdes et attend un accord formel. "On y travaille depuis pas mal de temps", précise Didier Reynders.

Une première pour la Belgique

La Belgique n’a jamais rapatrié d’enfants depuis la Syrie. Par contre, trois mineurs qui avaient quitté la Syrie par leurs propres moyens avaient pu être rapatriés depuis la Turquie cette année et en 2018. Selon le ministre des Affaires étrangères, l’organisation de ces retours va prendre du temps car il faut identifier les enfants et monter une opération. Une opération qui pourrait demander l’appui de la Défense "si elle nécessite par exemple un vol militaire", explique Didier Reynders. Ces retours ne seront donc pas imminents. "Je rappelle que nous n’avons pas de présence en Syrie donc il faut pour cela passer par des accords avec d’autres et en particulier avec les autorités kurdes", détaille Didier Reynders.

En ce moment, Bernard Devos, le délégué aux droits de l’enfant, se trouve d’ailleurs en zone irako-syrienne. En compagnie de la présidente de Child Focus, il accompagne une délégation belge dans la zone tenue par les Kurdes. Il s’agit d’une mission à caractère humanitaire. Objectif : évaluer la situation dans laquelle se trouvent les enfants qui vivent dans les camps de réfugiés.

Des retours déjà opérés dans d’autres pays européens

Didier Reynders souhaite travailler dans la même logique que les autres pays européens. "Nous avions pris comme orientation de rapatrier d’abord des enfants de moins de 10 ans", explique-t-il. En France, 5 orphelins ont été rapatriés entre mars et avril derniers dont une fillette de 3 ans. Récemment, 12 autres orphelins ont retrouvé le sol français. Les Pays-Bas ont également ramené 2 enfants dont le père était belge et la mère hollandaise. Hors Europe, les autorités russes auraient, selon nos informations, rapatrié 48 mineurs décrétés comme orphelins tandis que les Etats-Unis ont accueilli 10 enfants depuis juillet 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK