Pour Ecolo, l'enquête du CGRA pointe une faute du gouvernement

Benoit Hellings, député fédéral Ecolo
Benoit Hellings, député fédéral Ecolo - © DIRK WAEM - BELGA

Pour Ecolo-Groen, le rapport du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) prouve "une faute" du gouvernement Michel et de son secrétaire d’État Theo Francken.

"Theo Francken a appuyé l’Office des Etrangers lorsque celui-ci a extradé des Soudanais sans avoir vérifié qu’ils ne couraient aucun risque de torture, de traitements inhumains ou dégradants, en vertu de l’article 3 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme" déclare le député Ecolo Benoit Hellings.

"Le CGRA est très clair : même si ces migrants n’ont pas demandé l’asile, une démocratie ne renvoie personne vers une dictature sanguinaire" poursuit-il.

Pour Ecolo-Groen l’article 3 de la Convention "a été officiellement bafoué par Theo Francken. La satisfaction affichée par ce dernier suite à sa lecture subjective du rapport, est inappropriée. Charles Michel doit en tirer les conséquences politiques".

"Le gouvernement doit impérativement permettre le transfert systématique des données concernant les pays problématiques entre le CGRA et l’Office des Etrangers. Muni de cette information cruciale sur les pays peu respectueux des droits humains, l’Office pourra appliquer l’article 3 de façon complète et optimale, dans le respect absolu de l’État de droit" conclut Benoit Hellings.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK