Pour Ecolo : "Gouverner avec la N-VA? Non, aujourd'hui et non, demain"

Pour Ecolo, gouverner avec la N-VA, c'est non!
Pour Ecolo, gouverner avec la N-VA, c'est non! - © ERIC LALMAND - BELGA

Ce matin, sur les ondes de Matin Première, Elio Di Rupo le président du Parti socialiste a annoncé qu’il pourrait, le cas échéant, ouvrir la porte à une coalition fédérale avec les nationalistes flamands. Pour les Verts francophones, son message ultérieur sur Twitter, en ne parlant que de "souhait" et non pas "d’engagement", n’apporte aucune assurance.

Non, c’est non…

Dans un communiqué de presse, les coprésidents d’Ecolo réitèrent leurs propos vis-à-vis des nationalistes flamands. "Pendant 5 ans, le gouvernement MR-N-VA a divisé et affaibli ce pays en malmenant notre vivre ensemble, en ignorant les enjeux climatiques et en détricotant notre système de solidarité. On ne peut pas aujourd’hui faire comme si cela n’avait pas existé et comme si cela n’allait pas se reproduire demain avec une N-VA de retour dans la cabine de pilotage."

Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet maintiennent de leur côté leur position ferme. "Ce n’est pas un souhait, une intention ou une promesse sans lendemain. Nous le répétons haut, fort et publiquement : tout nous oppose aux nationalistes avec une intensité telle qu’imaginer une coalition fédérale avec eux, sous quelque forme que ce soit, est purement et simplement impossible ", concluent les coprésidents d’Ecolo.

 

Le MR prêt à discuter avec la N-VA, mais sans institutionnel

Pour Sophie Wilmès, la ministre fédérale du Budget en affaires courantes, la déclaration du patron du PS est une preuve de sagesse. "Quand vous additionnez le refus de certains de discuter et ceux qui ne veulent pas participer à un gouvernement. Vous devez faire le constat qu'il est toujours plus sage de travailler de manière constructive et positive que de camper sur des positions qui ne font que rajouter de problème au problème.", Avant d'ajouter "Quand Monsieur Di Rupo explique que sans institutionnel, il serait en mesure de discuter avec la N-VA. Il ne dit rien d’autre que ce que le MR a dit pendant toute cette campagne électorale. Nous n’avons pas d’exclusives en dehors des extrêmes de droite comme de gauche. Par contre, nous sommes prêts à discuter avec chacun et chacune dans l’intérêt d’un projet qui n’inclut pas l’institutionnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK