La poudre blanche envoyée dans des cabinets fédéraux était de la farine

16 rue de la loi
11 images
16 rue de la loi - © RTBF Aurélie Fogli

Ce qui s’est produit jeudi auprès de certains cabinets namurois s’est reproduit ce vendredi matin dans des cabinets fédéraux et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dix-huit enveloppes contenant une mystérieuse poudre blanche ont été envoyées dans 9 bâtiments qui abritent des cabinets et ministères. Après analyse, il s'agit d'inoffensive farine.

On a ainsi appris qu’aux alentours de 9 heures, le bâtiment de la Fédération Wallonie-Bruxelles place Surlet Chokier, qui abrite la présidence et les cabinets ministériels francophones, a été brièvement bloqué, le SAS d’entrée neutralisé, le local de réception du courrier confiné après la découverte d’une enveloppe suspecte. Les services ayant été mis en alerte après les événements de la veille à Namur, ils ont rapidement réagi et n'ont pas ouvert le courrier. La police de Bruxelles Capitale-Ixelles s'est rendue sur place, ainsi que la Protection civile. Nicolas Reynders, porte-parole du ministre-président de la FWB Pierre-Yves Jeholet, confirme que cinq enveloppes sont arrivées au bâtiment de la place Surlet de Chokier où travaillent les cinq ministres de la communauté française et leurs collaborateurs. L'envoi, la veille, d'enveloppes suspectes contenant de la poudre blanche à tous les cabinets ministériels wallons a cependant permis aux personnes de l'accueil d'agir avec précaution. "Nous avions été alertés et avions reçu une image d'une enveloppe envoyée. La personne à l'accueil ce matin a reconnu qu'il s'agissait du même type d'enveloppes que celles reçues hier par les cabinets wallons,et ne les a donc pas ouvertes. Elle les a placées dans un sac plastique". Grâce à cette précaution, le bâtiment est resté largement accessible.

Tour des Finances

Alerte identique et confinement là du côté de la Tour des Finances, qui abrite les services du ministre des Finances Alexander De Croo, les cabinets de la Santé de Maggie De Block et du Budget de David Clarinval. Enveloppe suspecte là aussi, contenant de la poudre blanche découverte vers 9 heures. La Tour a été entièrement confinée, interdiction de sortir pour ceux qui s’y trouvent, interdiction d’entrer pour les agents n’étant pas encore sur le site. La police et la Protection civile se sont rendues sur place. Ce dispositif a progressivement été levé. L'accès à la Tour a été rouvert vers 11h30. Seule la salle du courrier restait inaccessible. L'employée qui a réceptionné l'enveloppe a été soumise aux mesures de précaution habituelles (douche et changement de tenue). Le ministre du Budget, à l'extérieur au moment des faits - il assistait à un comité ministériel restreint au 16 rue de la loi -, ne pouvant regagner son bureau, a travaillé depuis une boulangerie voisine... 

Le 16, rue de la loi, soit le bureau de la Première ministre Sophie Wilmès, a également reçu le même genre de courrier, qui n'a pas été ouvert. Les lieux n'ont pas été confinés. Tout y serait "sous contrôle". 

Des enveloppes ont aussi été envoyées dans d'autres cabinets :  chez Denis Ducarme, ministre de l’Agriculture, avenue de la Toison d’or, dans un bâtiment qui abrite également les services de la ministre Marie-Christine Marghem, dont l'étage est provisoirement fermé : les deux ministres ont reçu une telle lettre, l'une d'elles a été ouverte; aux Petits-Carmes, au cabinet des Affaires étrangères et des Pensions (cabinet Bacquelaine) et près de la gare du Midi au cabinet Bellot. A la Justice chez Koen Geens, de la poudre s'est échappée de l'enveloppe réceptionnée. La police bruxelloise doit décider d'une éventuelle évacuation, apprend-on auprès de son cabinet.  On a également, vendredi matin, confirmation de la réception d'enveloppes suspectes aux cabinets des ministres Pieter De Crem et Nathalie Muylle (CD&V). Partout des opérations de vérification sont en cours.

Progressivement les dispositifs devaient d'ailleurs être levés, à la Tour des Finances, aux Affaires étrangères. Peu avant midi, tout était déclaré "sous contrôle" au 16, rue de la loi. 

Des courriers étranges

Nous avons pu voir le contenu du courrier adressé au ministre du Budget MR David Clarinval. Pas la poudre mais bien la lettre au contenu pour le moins sibyllin. A vous de juger. 

 

L'analyse a montré que la poudre était de la farine. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête. Dans un premier temps, aucun lien n'a pu être fait avec les enveloppes envoyées jeudi, mais rien n'est exclu.