Ports de Liège, Bxl, Paris et Lille unis pour se fondre dans la ville

Les ports autonome de Liège, de Bruxelles, de Lille et de Paris comptent soumettre une nouvelle candidature commune pour un projet européen stimulant leur intégration dans la ville environnante, ont-ils fait indiqué jeudi. Ils ont également dressé le bilan de leur partenariat dans le projet "Dipcity" déjà soutenu par l'Europe depuis avril 2005.

Dipcity a permis à ces 4 ports de partager leurs expériences dans une série de dossiers: la valorisation et le transport des déchets par l'eau, l'attractivité de la zone portuaire et son intégration dans la ville, le transport multimodal, le rôle des ports dans la distribution des marchandises dans la ville, et l'amélioration de la sûreté des installations.

Au-delà des tables-rondes organisées successivement par les différents participants sur chacun de ces thèmes, Dipcity a permis de distribuer des moyens financiers dans des projets très concrets pour chaque port.

Au port autonome de Liège, ils ont contribué a améliorer la sûreté des installations de la darse couverte du port de Monsin qui permet le transbordement des marchandises à l'abri des intempéries.

A Bruxelles, qui pilotait les travaux de la thématique "attractivité portuaire", le Port a ainsi pu acquérir un bateau de nettoyage de la surface de l'eau et deux barrages flottants à disposer sous les ponts pour y accumuler les déchets flottants.

Projet

Le projet Dipcity avait été introduit en 2005 à l'initiative du Port de Bruxelles. L'Europe y a injecté 2,1 millions d'euros via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Le FEDER a lancé un nouvel appel à projets auquel les 4 ports partenaires ont porté plus que de l'intérêt. Leur future candidature pourrait être élargie à d'autres, a affirmé la présidente du Conseil d'administration du Port e Bruxelles, Laurence Bovy, au cours d'une conférence de presse commune.

 (Belga)

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK