Port d’Anvers : en huit ans les saisies de cocaïne ont été multipliées par 14 grâce à la collaboration internationale

Quand les chiffres sont bons, pourquoi ne pas s’en féliciter. Deux ministres, Annelies Verlinden (Intérieur) et Vincent Van Peteghem (Finances) ainsi que Bart De Wever, bourgmestre d’Anvers présents au Port d’Anvers pour accueillir Ghada Fathi Waly, la directrice de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

3 images
© Tous droits réservés

En déplacement en Belgique pour pointer ces bons résultats mais surtout évoquer la bonne collaboration internationale qui a rendu ces saisies possibles. Car sans la mise en place d’une stratégie concertée avec les pays de départ de la "marchandise", difficile pour ne pas dire impossible pour la police belge et nos services douaniers d’avoir le nez aussi fin.

Des centaines de bateaux entrent et sortent chaque semaine du port d’Anvers, dès lors savoir quand et où chercher ne relève pas du hasard mais de précieuses informations recueillies le plus souvent dans les pays d’expédition de la drogue.

Les chiffres présentés par le département des finances sont impressionnants. Au cours des huit années précédentes, les tonnages saisis ont été multipliés par 14. Et les perspectives pour 2021 restent dans la même tendance.

3 images
© Tous droits réservés

Sujet du journal télévisé (octobre 2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK