Pollution des sols : la Belgique inscrit les PFAS à l’agenda du Conseil de l’Union européenne

La Belgique a inscrit à l’ordre du jour de la prochaine réunion des ministres de l’Environnement de l’Union européenne un point sur les PFAS, ces substances chimiques à longue durée de vie, nocives pour l’environnement et les personnes, a indiqué jeudi la ministre flamande Zuhal Demir.

Les perfluorés PFAS – qui appartiennent à la catégorie des perturbateurs endocriniens – agitent l’actualité politique au nord du pays depuis la révélation d’une pollution de longue date sur un site de la firme 3M à Zwijndrecht, tandis que leur présence sur le site de la caserne Daumerie à Chièvres préoccupe les autorités wallonnes.


►►► A lire aussi : Pollution à Zwijndrecht au voisinage de l’usine 3M : le PFOS c’est quoi ? Quels sont les risques ?


Jeudi, les ministres de la Santé et de l’Environnement des différents niveaux de pouvoir ont tenu une conférence interministérielle à ce sujet. Ils ont convenu de s’informer mutuellement, tout en exerçant leurs compétences dans leurs prérogatives, selon un communiqué de Zuhal Demir. Elle a notamment réclamé un renforcement des parquets pour poursuivre les infractions environnementales.

Zuhal Demir se défend

Malmenée ces dernières semaines sur la pollution à Zwijndrecht, Zuhal Demir affirme que la Flandre dispose depuis un an de normes sur l’assainissement des sols, tandis que ce n’est encore qu’en projet en Wallonie et à Bruxelles. Mais tous les gouvernements plaident pour plus d’actions, selon le communiqué.

Sur les PFAS, elle assure que la Flandre est, avec les Pays-Bas, certaines régions d’Allemagne et la Scandinavie, une des rares régions d’Europe à travailler sur un cadre. Elle exhorte l’UE à ne pas rester en retrait et à prendre des mesures. La ministre a d’ailleurs aussi pris contact avec la Commission européenne.

 

Pollution en Frandre: JT 15/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK