Politic fighter: duel très indécis sur fond de politique migratoire entre De Block et Francken en Brabant flamand

A quelques jours des élections régionales, fédérales et européennes, la rédaction web de la RTBF a voulu illustrer quelques enjeux de ces scrutins en mettant en scène une série de duels représentatifs de ceux-ci.


>>> Les autres duels: Khattabi/Reynders , Nollet/Di Rupo , Calvo/Jambon


Pour les déterminer, nous avons choisi quelques cas où deux personnalités « populaires » s’affrontent, et où des sièges pourraient basculer dans l’un ou l’autre camp, et avoir donc une influence peut-être décisive sur les forces en présence au moment de négocier une majorité. Bien sûr, l’enjeu ne se limitera pas dans ces circonscriptions à ce seul duel, d’autres acteurs se mêleront au combat, mais nous avons déterminé les protagonistes notamment en fonction de leur force symbolique.

De même, les atouts et les faiblesses décrites dans ces duels sont un peu « stéréotypés » : ils se basent sur la perception que le grand public a des politiciens en question.

Quatrième duel : Maggie De Block-Theo Francken

Terrain de combat   Brabant flamand, à la Chambre. 
Combat précédent

2014:  Quasi égalité /victoire collective de la N-VA mais supériorité individuelle de Maggie De Block. 5 députés N-VA contre 4 pour l’Open-VLD 

Popularité Sur base du dernier baromètre politique de la RTBF, bien qu’en baisse par rapport à la dernière vague, la popularité de Theo Francken reste largement supérieure à celle de Maggie De Block, qui avait plongé ces dernières années, depuis son accession au ministère de la Santé : 40% des sondés voudraient lui voir jouer un rôle, contre 27% seulement pour l'Ecolo.
Présence en ligne En se fiant aux tendances dans les recherches Google, mesurées sur Google Trends, Theo Francken est légèrement plus présent dans les requêtes de ces trois derniers mois. Une tendance récente: si l'on prend les recherches sur 12 mois, il y a une quasi égalité parfaite avec Maggie De Block.
Expérience Avantage Maggie De Block. Cela fait 19 ans qu’elle occupe des fonctions à un niveau supra-communal, comme députée de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde avant sa scission. Théo Francken n'était encore alors que cabinettard et deviendra député en 2010 seulement, avant d'entrer au gouvernement Michel en 2014 et d'y acquérir sa nouvelle popularité.


Les combattants à la loupe

  Maggie De Block Theo Francken
Age 57 ans 41 ans
Voix de préférence en 2014 131.713 44.498
Atouts

Politique migratoire Secrétaire d’état à l’asile et la migration, Maggie De Block devient la femme la plus populaire du pays grâce à une politique ferme. Mais humaine, dit-elle.

 

Politique migratoire Ses positions très dures et ses paroles choc sur la migration valent à Francken une popularité égale à celle de Maggie De Block lorsqu’il reprend le portefeuille de la politique d’asile. 

 

 

Faiblesses

 

 

Les coupes dans les soins de santéEn 2017, elle annonce 900 millions d'euros d'économie dans les soins de santé, ce qui lui vaut la colère des professions médicales comme des malades 

 

Taxes santéMême si c’est aussi lié aux finances, les taxes qui visent à décourager la consommation d’alcool et de boissons sucrées ratent leur but: les Belges n’en consomment pas moins mais vont acheter ailleurs  

 

 

 

Visas humanitaires Alors qu’il prône la fermeté, Francken n’a pas vu un trafic de visas humanitaires au sein de son propre cabinet. 

 

Bourdes Twitter Qu’il se trompe de photo quand il parle de l’incendie de Notre-Dame, ou qu’il parle de « nettoyer » le parc Maximilien, Francken a montré qu’il tweetait souvent plus vite qu’il ne réfléchissait.

 

Analyse des forces et faiblesses

 

C’est la grande particularité de ce duel, c’est que les deux politiciens qui s’affrontent à la Chambre dans le Brabant flamand ont tous deux construit leur popularité sur une politique migratoire  « ferme ».  

 

Mais Francken a l’avantage de s’être montré encore plus « dur » que sa prédécesseuse, tandis que celle-ci a progressivement perdu de son crédit et de son aura au poste de ministère de la Santé, où elle n’a pu contenter professionnels et citoyens tout en réduisant le budget. 

 

Résultat, aujourd’hui, c’est Francken et plus De Block qui caracole en tête des sondages de popularité. La récente affaire des visas humanitaires pourrait toutefois lui coûter quelques voix dans un duel qui s’annonce très indécis. 

 

Vainqueur ?

Réponse le 26 mai

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK