Police métropolitaine bruxelloise: les synergies n'empêcheront pas les attentats et émeutes (MR)

Une compétence qui relèverait directement du ministre-président bruxellois
Une compétence qui relèverait directement du ministre-président bruxellois - © ERIC LALMAND - BELGA

L'accord de gouvernement encourage les synergies ou les projets de fusions de zones de police, "mais il ne faut pas croire que fusionner les zones de police évitera des attentats, des émeutes et réglera les problèmes de radicalisme", a réagi vendredi le MR à la proposition du député Open Vld Patrick Dewael de créer une police métropolitaine bruxelloise sous la compétence directe du ministre-président bruxellois. Celle-ci relèverait directement de la compétence du ministre-président bruxellois, rapporte vendredi De Morgen.

De la sorte, les zones de police actuelles ne devraient pas fusionner, alors que les bourgmestres bruxellois et partis francophones sont réticents à cette idée. Cette proposition de M. Dewael découle des deux épisodes d'émeutes à Bruxelles les semaines passées.

Attente des conclusions

Mais "le débat de la rationalisation des zones de police ne concerne pas uniquement Bruxelles", et un rapport sur le sujet en Belgique est en cours d'élaboration. "Les conclusions de ce rapport sont prévues pour l'été 2018", souligne le MR. "Nous attendons les conclusions du rapport demandé par le ministre de l'Intérieur."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK