Plusieurs personnes encore au service de la reine Fabiola un an après sa mort

Plusieurs personnes encore au service de la reine Fabiola un an après sa mort
Plusieurs personnes encore au service de la reine Fabiola un an après sa mort - © HAND OUT BPOST - BELGA

Un peu plus d'un an après le décès de la reine Fabiola, cinq à neuf personnes travaillent toujours à son service, rapportent les journaux du groupe Mediahuis lundi. Le Palais considère que l'héritage de la reine est une question purement privée et qu'il n'a dès lors pas à la commenter. Il précise néanmoins que la Reine ne voulait pas laisser son personnel sur la paille suite à son décès. Elle avait donc pris ses dispositions afin d'accompagner leur reconversion. "Ce n'est pas du tout étonnant qu'elle aie fait mettre de côté une certaine somme afin de continuer à leur venir en aide "commente Christian Laporte, journaliste à La Libre Belgique et spécialiste de la Monarchie. "Cela faisait partie de son éducation, de sa conception de la société".

La dotation de la reine s'est arrêtée à son décès. Celle-ci avait donc du économiser au préalable pour assurer l'avenir de son personnel.

"De son vivant, la reine dont on connaissait l'humanité, a pris ses dispositions pour que ces personnes ne soient pas laissées pour compte à son décès. Certaines étaient à son service depuis 30 voir 40 ans" précise Pierre-Yves Monette, conseiller honoraire au cabinet du roi.

La succession toujours en cours

Par ailleurs, la maison de la Reine ou maison du Roi Baudoin n'est pas encore dissoute alors que l’exécution de la succession est encore en cours.

"On n'est pas du tout dans les grandes fortunes de Belgique mais dans un montant supérieur à la moyenne" selon Pierre-Yves Monette. Il est donc normal que cela prenne du temps. De plus, en terme de droit patrimonial, la succession de la reine Fabiola est plus complexe. D'une part, il faut gérer deux types de biens. Le biens qu'elle possédait avant son mariage et ceux acquis grâce à son mariage. D'autre part, il y a du droit international privé qui intervient vu qu'il y a clairement deux nationalités concernées. Belge et espagnole. Enfin, elle n'a pas eu d'enfant donc c'est plus compliqué qu'une succession en ligne directe".

Un large patrimoine a du être identifié et inventorié. La reine Fabiola a légué par testament tous ses effets privés aux Œuvres de la Reine. Elle avait cependant déjà remis une partie de ses biens à plusieurs fondations, dont une espagnole dont les bénéficiaires sont ses neveux et nièces. Ses bijoux sont maintenant la propriété de la reine Mathilde.

Selon le palais, la succession se clôturera dans les prochaines semaines.

Quant au château du Stuyvenberg à Laeken, où résidait la Reine, revient lui à la donation royale. Celle-ci devra décider, en dialogue avec le roi, de l'affectation future du bâtiment.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK