Plus de 9 gardiens de prison sur 10 entament une grève de 24h ce vendredi

Les gardiens de prisons mènent à nouveau une grève de vingt-quatre heures. Plus de neuf gardiens de prison sur dix (92,31%) étaient en grève vendredi matin à la prison de Forest. Ils étaient près de sept sur dix (67,95%) à Saint-Gilles et six sur dix (60%) à Arlon à avoir débrayé. Les chiffres ont été révélés vendredi matin par l'administration pénitentiaire.

Environ la moitié des gardiens de prison étaient en grève aux prisons de Nivelles (47,27%) et d'Ittre (50%) vendredi matin. Les prisons d'Andenne (29,79%), de Huy (28,57%), de Lantin (26,32%) et de Leuze-en-Hainaut (29,63%) recensaient trois employés sur dix en grève. Près de la moitié des gardiens (44,44%) de la prison de Marneffe étaient aussi absents. A Saint-Hubert, ils étaient à peine un sur dix (11,76%) à être absents vendredi matin.   Malgré les services perturbés aux prisons d'Ittre, de Nivelles et de Jamioulx, les gardiens présents allaient essayer d'organiser les promenades et les visites, a précisé l'administration pénitentiaire.    Le mouvement était globalement plus suivi en Flandre vendredi matin, notamment dans les prisons de Louvain (79,41%) et de Termonde (81,25%) où environ huit employés sur dix étaient en grève. A la prison d'Hoogstraten, par contre, l'ensemble des employés étaient à leur travail.   Une grève de 24 heures a débuté jeudi à 22h00 dans toutes les prisons du pays. Les syndicats entendent arrêter le travail durant deux tours d'horloge chaque semaine afin de protester contre la manière dont le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) veut introduire un service minimal en cas de grève dans les prisons.
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK