Plus de 400.000 euros pour le petit patrimoine populaire de Wallonie

Plus de 400.000 euros pour le petit patrimoine populaire de Wallonie
Plus de 400.000 euros pour le petit patrimoine populaire de Wallonie - © BRUNO FAHY - BELGA

Une trentaine de dossiers ont été retenus dans le cadre de l'appel à projets destiné à la restauration et la valorisation du petit patrimoine populaire insolite de Wallonie. Au total, 31 dossiers se partagent 417.850 euros de subsides, précise-t-on au cabinet du ministre wallon du Patrimoine, René Collin.

Le thème touristique de l'année 2018 étant "La Wallonie insolite", cet appel à projets visait particulièrement le petit patrimoine populaire présentant un caractère insolite. Le comité du petit patrimoine populaire, de l'Agence wallonne du patrimoine, a effectué la sélection parmi les 83 dossiers introduits.

"Le petit patrimoine populaire comprend une foule d'éléments plus modestes qui constituent néanmoins des traces de nos histoires locales. Ce sont des repères affectifs, des points d'intérêts ou d'orientation qui se situent en bordure de nos rues, marquent nos quartiers ou ornent nos façades", souligne-t-on au cabinet du ministre Collin, ajoutant que ce patrimoine peut également se révéler insolite de par sa structure, sa situation, son environnement ou son affectation. Il peut ainsi s'agir d'éléments du patrimoine sacré (croix, potale...), de signalisation et délimitation (borne, enseigne...), de point d'eau (fontaine, puits abreuvoir...), d'éléments incarnant le temps, l'espace, la justice ou la liberté (horloge, cadran solaire, perron, pilori...) ou encore d'outils anciens (alambic, four...).

Parmi les 31 dossiers sélectionnés, on peut citer la glacière de la fin du 18ème siècle dans le parc communal de Jemappes à Mons (province de Hainaut), l'aubette de Georges Hobé (rond-point de Balmoral à Spa/province de Liège) qui sera aménagée en point d'information, le kiosque typique d'après-guerre dans le parc communal de Vielsalm (province de Luxembourg) ou encore l'enseigne de magasin "Aux six brûlés & aux six sauvés" à Tamines (Sambreville/province de Namur) marquée ainsi en mémoire d'un événement survenu durant la seconde guerre mondiale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK