Plus 4 milliards en cinq ans : la dette de la Communauté française va exploser, selon l'UNamur

La dette de la Communauté française explose, passant de 3 milliards en 1999, à 8 milliards en 2019 et devrait atteindre près de 12 milliards dans cinq ans, selon les chiffres du Centre de recherches en économie régionale et politique économique de l’UNamur repris dans Le Soir mardi.


►►► Consulter le rapport du CERPE : Les perspectives budgétaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles de 2019 à 2024


La Communauté française investit beaucoup dans l’éducation, mais creuse de plus en plus son déficit et explose sa dette, si bien que l’UNamur tire le signal d’alarme.

Le déficit prévu de 192 millions d’euros en 2019, explosera à 614 millions en 2020, 674 en 2021, 728 en 2022, 780 en 2023 et 855 en 2024, est-il évalué.

"A décision inchangée et sur la base des paramètres actuels, nos perspectives mettent en évidence une importante détérioration du solde de financement 'solde de financement SEC' (ndlr : le déficit) et une explosion de la dette de la Communauté française qui ne cesse d’ailleurs d’augmenter en part du PIB. La situation est d’autant plus délicate que la Communauté française, n’ayant pas de capacité fiscale, a très peu de pouvoir sur l’évolution de ses recettes", estime la chercheuse Élodie Lecuivre.

"La situation est sous contrôle" selon André Flahaut

André Flahaut, ministre sortant du Budget de la Communauté française, se veut toutefois rassurant dans Le Soir : "Nous avons fait analyser récemment l’état de notre dette. Très honnêtement, les conclusions sont favorables, rassurantes. La situation est sous contrôle. Nous pensons qu’elle va s’améliorer d’année en année"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK