Plan des opérations 2018: "La lutte contre le terrorisme reste la priorité absolue" selon Vandeput

La lutte contre le terrorisme et le radicalisme reste la priorité absolue de la Défense, a affirmé Steven Vandeput
La lutte contre le terrorisme et le radicalisme reste la priorité absolue de la Défense, a affirmé Steven Vandeput - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) a présenté au Conseil des Ministres le plan des opérations 2018, qui a finalement été approuvé. "La lutte contre le terrorisme et le radicalisme aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de nos frontières reste la priorité absolue de la Défense", a-t-il affirmé.

Dans ce plan des opérations 2018, plusieurs points ont été abordés, notamment celui du terrorisme. L'appui fourni à la Police fédérale sur le territoire national est maintenu, tandis que la Belgique continuera à apporter sa pierre à l'édifice de la coalition contre Daesh ainsi qu'au Sahel et en Afghanistan. En même temps, une aide bilatérale à la Tunisie est réaffirmée suite à une sérieuse menace terroriste interne qui pèse sur la sécurité régionale. Une assistance militaire sous forme de formations, d’entrainements et d'approfondissement de techniques d'infanterie.

L'armée belge restera active dans les mêmes pays durant l'année 2018 mais le nombre de militaires augmentera significativement en Irak, dans le cadre de la mission d'entraînement, de conseil et d'assistance au profit de forces locales. Une trentaine de militaires supplémentaires seront également envoyés en renfort à la mission de l'Otan en Afghanistan. Le budget baisse légèrement, passant de 73 millions en 2017 à 68,7 millions pour l'année 2018, a annoncé vendredi le ministre de la Défense. Une baisse due au fait que les Pays-Bas reprendront les missions menées dans l'espace aérien irakien dès janvier 2018.

Les pays membres de l'OTAN doivent également renforcer leur présence par rotations dans l'est de l'Alliance et être toujours dans un état de préparation opérationnelle. Ces deux éléments imposent des efforts aux 28 alliés, dont la Belgique. De nombreuses autres opérations sont au programme de l'OTAN.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK