Plan de relance en Belgique : dans quoi l'argent de l'Europe va-t-il être investi?

Le gouvernement fédéral a passé une bonne partie de la journée pour aboutir, en ce début de soirée à un accord sur le plan de relance. Au total, la Belgique bénéficiera de 5,9 milliards d’euros pour relancer son économie, en misant sur la durabilité et la digitalisation. Il s’agit d’argent que l’Europe entend consacrer à la relance des activités dans les 27 États membres, tous touchés par un fort ralentissement économique suite à l’épidémie de Coronavirus.

Les entités fédérées utiliseront chacune une partie de cette enveloppe de près de 6 milliards d’euros. Le niveau fédéral va, lui aussi, planifier des investissements dans les compétences qui sont les siennes. Pour le fédéral, cela représentera un montant total d’1,25 milliard à 1,6 milliard d’euros.

Des investissements dans les infrastructures

Au niveau fédéral, une partie des fonds que le niveau de pouvoir fédéral utilisera, une partie sera consacrée aux infrastructures publiques. Il s’agit de les rendre plus efficaces et plus durables. Les investissements envisagés dans les travaux d’infrastructure correspondent à un montant de près d’un milliard d’euros.

En matière d’énergie, il est prévu de construire une infrastructure de transport de l’hydrogène et de capture du Co2, dans l’optique de transformer l’économie belge en une économie "bas carbone".

Il est aussi envisagé de construire une "île énergétique" en mer du Nord. Elle permettra de raccorder des infrastructures énergétiques en mer.

Il est aussi prévu de dégager des fonds pour le développement de centrales électriques à gaz.

Enfin, la modernisation du réseau ferroviaire est aussi à l’ordre du jour. L’idée est de faire du transport ferroviaire une alternative à la route. La ligne Bruxelles-Luxembourg devrait faire l’objet d’investissements. Le port d’Anvers bénéficiera aussi d’investissements fédéraux pour y augmenter les possibilités de faire basculer le fret vers le rail, dans l’espoir de réduire le nombre de camions sur les routes.

Au niveau "infrastructures", des fonds seront réservés aux espaces publics bruxellois pour renforcer l’attractivité de la capitale, notamment dans le quartier européen.

Les bâtiments publics feront aussi l’objet d’investissements. Environ 200 millions sont prévus pour rénover des bâtiments publics et y réduire les émissions de C02. Des bâtiments emblématiques comme le Cinquantenaire et le Palais de Justice, à Bruxelles, bénéficieront du plan de relance. De manière plus générale, une partie des 200 millions consacrés aux bâtiments publics permettront de maximiser la réduction des émissions de CO2 lors des travaux de rénovations dans les bâtiments appartenant à l’Etat.

Une partie des fonds pour l’innovation et la recherche

Le niveau de pouvoir fédéral va aussi consacrer 225 millions d’euros à l’innovation et à la recherche. Une partie ira à la recherche nucléaire et à des applications dans le secteur médical, comme la recherche contre le cancer.

Le Port d’Anvers bénéficiera d’investissements dans des installations de détection de la drogue.

Une partie des fonds sera dirigée vers le développement de technologies vertes pour le secteur aérien.

Enfin, on investira dans des projets destinés à réduire les déchets radioactifs, dans la perspective du démantèlement des centrales nucléaires.

Digitaliser l’économie belge

Pour le niveau fédéral, la numérisation des principaux services publics belges est une priorité. La digitalisation de la justice et celle de la sécurité sociale devraient être accélérées.

Le gouvernement fédéral compte aussi investir dans une meilleure protection des cyberattaques.

La numérisation devrait peser pour environ 80 millions d’investissements.

Investir dans la cohésion sociale et économique

Dans les fonds européens qui seront destinés au gouvernement fédéral, une partie ira à des projets d’inclusion numérique. Il s’agit d’investir dans des dispositifs de formation et d’insertion des publics plus fragilisés. Il est aussi question de santé numérique et de lutte contre la récidive des personnes incarcérées.

Reste à valider les projets d’investissements des régions

Du côté fédéral, près de 50% des investissements qui seront faits seront consacrés à la transition écologique. 20% le seront à la digitalisation

Dans les prochains jours, le gouvernement fédéral recevra les différentes épures des gouvernements régionaux et communautaires. Les projets des entités fédérées seront intégrés dans le plan de relance global pour la Belgique, un plan qui sera ensuite présenté à la Commission européenne.


Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK