Plainte d'un échevin tournaisien à la suite de menaces

Echevin de la Mobilité et du Commerce, le Tournaisien Michel Leclercq a déposé une plainte à la suite d'une lettre anonyme le menaçant. Un quotidien tournaisien fera aussi l'objet d'une plainte pour incitation à la haine.

Michel Leclercq (cdH) est la cible depuis plusieurs semaines d'un certain nombre d'attaques citoyennes, anonymes ou non, concernant le plan de stationnement mis en place à Tournai-ville et plus récemment au mode de circulation à l'avenue de Maire à Tournai. Le plan de stationnement a été unanimement voté par le collège, puis au sein du conseil communal de Tournai. Accepté par la police, puis approuvé par le collège, le mode de circulation à l'avenue de Maire est une initiative du MET.

Cette semaine, photomontage à l'appui, le Nord-Eclair de Tournai (groupe Sud Presse) a divulgué dans ses colonnes une lettre anonyme "signée" par le M.A.L., le mouvement anti-Leclercq.

Critiquant les actions de l'échevin, l'écrit évoque des menaces d'ordre matériel, notamment la dégradation du véhicule de Michel Leclercq. "Unanimement, le collège soutient l'action que mène Michel Leclercq au quotidien, des décisions collégiales. Quant au photomontage, c'est une incitation à la haine. C'est scandaleux dans un pays démocratique", a déclaré le bourgmestre Christian Massy (PS) au cours d'une conférence de presse.

Une première plainte a été déposée par Michel Leclercq pour "menaces sur les biens". Une seconde devrait suivre concernant le photomontage.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK