"Place aux jeunes": un signal de Laurette Onkelinx à Elio Di Rupo?

"Place aux jeunes": un signal de Laurette Onkelinx à Elio Di Rupo?
"Place aux jeunes": un signal de Laurette Onkelinx à Elio Di Rupo? - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Cela fait des mois qu'Elio Di Rupo ne change pas d'un iota. Il dit, avec un agacement croissant, à qui tente encore la question, qu'il restera à la barre du PS jusqu'aux élections fédérales et régionales de 2019. Mais voilà que Laurette Onkelinx pose un acte : annoncer son retrait dès 2019 de la politique active. Pas sur la pointe des pieds, pas sans en édulcorer les motifs, pas sans transmettre un message : "Place aux jeunes, la politique a besoin de nouveaux visages !".

Ce qui est valable pour elle, un certain nombre (combien sont-ils ?) au PS, l'estime valable aussi pour le président du parti. L'âge n'a rien à voir avec la force d'action. Il est question ici de longévité, de pouvoir de mobilisation. Le premier qui doit savoir s'il est toujours dans les conditions, c'est le président du PS, Elio Di Rupo. Jusqu'ici, donc, son discours n'a jamais varié.

Motion de méfiance possible

Il y a une possibilité dans les statuts du PS de remettre un président en question. Si Elio Di Rupo ne le fait pas lui-même, les militants peuvent en décider. Il faut pour cela que cinq fédérations déposent une motion de méfiance.

Il y a un congrès de rentrée du PS, un congrès statutaire le 24 septembre. Elio Di Rupo ne compte pas intervenir dans les médias d'ici là. Journée à surveiller de très près, donc.

"La démocratie fracassée"

Laurette Onkelinx s'en va aussi émue, blessée aussi par ce qu'elle a appelé "les événements politiques de l'été", à savoir les critiques en interne au PS sur son soutien indéfectible à Yvan Mayeur.

Elle a fait allusion à l'expression de Joëlle Milquet, "la démocratie fracassée". C'est vrai que la démocratie en a pris un coup. Les citoyens bousculent la politique, car la politique les a déçus, ou du moins, certains politiques. En ce qui concerne Laurette Onkelinx, l'affaire du Samusocial et le départ dans le déshonneur de son poulain, l'ancien bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, l'ont indéniablement affectée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir