Pieter De Crem visite les Casques bleus belges au Liban

Pieter De Crem lors d'une visite au Liban en 2008
Pieter De Crem lors d'une visite au Liban en 2008 - © Archive Belga/OLIVIER PAPEGNIES

Le ministre de la Défense, Pieter de Crem (CD&V), a affectué mercredi et jeudi une visite-éclair au Liban, où une centaine de militaires belges font partie de la force de l'ONU déployée dans le sud du pays, a-t-on appris dans son entourage.

Cette visite s'inscrit dans le cadre de la décision du gouvernement belge de procéder à une "réorientation" de sa participation à la mission intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), a précisé un de ses porte-parole à l'agence Belga.

Le mandat du contingent actuel - une centaine de Casques bleus principalement affectés à une fastidieuse tâche de déminage de la "Ligne bleue", la démarcation tracée par l'ONU après le retrait israélien unilatéral du Liban sud en 2000, pour fixer la frontière entre les deux pays - expire en effet le 31 août.

Le gouvernement Leterme a décidé en juillet dernier de prolonger cette présence, mais en faisant évoluer la mission vers d'"autres tâches", sans autre précision, en concertation avec ses partenaires.

Arrivé mercredi soir à Beyrouth, Pieter De Crem a rencontré dans la foulée son homologue libanais, Fayez Ghosn, pour un entretien dont la teneur n'a pas été révélée.

Jeudi, il s'est rendu en hélicoptère de l'ONU auprès du détachement belge de la Finul, installé dans le cantonnement français d'At Tiri (sud, non loin de la "Ligne bleue", ainsi qu'à Naqoura, qui abrite le quartier général de la mission onusienne, commandée jusque samedi par le général espagnol Alberto Asarta, avant son remplacement par l'Italien Paolo Serra.

Le retour du ministre en Belgique est prévu jeudi soir, a précisé le porte-parole.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK