Pieter De Crem espère augmenter les exportations belges vers l'Iran

Le secrétaire d'État en charge du Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V) espère augmenter à 1 milliard d'euros les exportations belges vers l'Iran, a-t-il indiqué dimanche à Téhéran, en marge d'une mission économique qu'il effectue avec une vingtaine d'entreprises belges dans la République islamique.

L'accord sur le nucléaire conclu l'été dernier entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies plus l'Allemagne, et la levée des sanctions contre le pays offrent de nouvelles perspectives pour les investisseurs étrangers, qui voient s'ouvrir en Iran un marché de quelque 80 millions d'habitants. Une opportunité qu'une vingtaine d'entreprises belges actives dans divers secteurs ne veulent pas manquer.

Un climat politique favorable

Pour le secrétaire d'État Pieter De Crem, il peut être intéressant d'investir dans le pays étant donné le climat politique favorable. "L'Iran recherche de nouveaux investisseurs qui permettront de créer de l'emploi destiné à une population éduquée." L'an dernier, les exportations belges vers l'Iran ont atteint 319 millions d'euros, contre 86 millions pour les importations. Pieter De Crem espère bientôt augmenter l'export vers la République islamique à 1 milliard d'euros, soit leur niveau avant l'instauration des sanctions consécutives au programme nucléaire de Téhéran en 2005-2006.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK