Pieter De Crem en séjour d'études aux Etats-Unis: une absence qui fait grincer des dents

Pieter De Crem pour 6 semaines Etats-Unis: une absence qui fait grincer des dents
Pieter De Crem pour 6 semaines Etats-Unis: une absence qui fait grincer des dents - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le roi Philippe sera la semaine prochaine au Japon pour une visite d'Etat. A cette occasion, il sera accompagné d'une importante délégation économique. Mais une absence sera remarquée : celle de Pieter De Crem (CD&V).

Le secrétaire d'Etat au commerce extérieur sera à ce moment là... sur les bancs de l'école. Il est actuellement à la prestigieuse Harvard Business School de Boston pour suivre une formation en économie pendant plusieurs semaines. Un programme où "la plupart des participants travaillent pour des organisations avec un revenu annuel d'au moins 250 millions de dollars et qui ont au moins 20 à 25 années d'expérience". Coût total : 80 000 dollars payés par Pieter De Crem lui-même. Il ne sera donc pas rentré pour accompagner la mission économique au Japon. Le secrétaire d'Etat ne participera pas non plus à la fin des travaux budgétaires. 

De cette manière, il se rend lui-même superflu

Ce voyage de Pieter De Crem ne plait pas à tout le monde. "Pieter De Crem peut étudier autant qu’il le veut, mais qu’il le fasse alors pendant ses vacances", déclarait lundi dans Het Laatste Nieuws Wouter De Vriendt, député fédéral Groen. "De cette manière il se rend lui-même superflu." Un avis partagé par l'écologiste Benoît Hellings cité par Le Soir. "Il y a quelques mois, Ecolo et Groen l’avaient traité de ministre de rien. Aujourd’hui, il confirme son statut."

Une telle absence est tout à fait légale, précise-t-on du côté du gouvernement. Interrogée par La Libre Belgique mercredi, Arlin Bagdat, Directrice générale de la Communication externe à la Chancellerie du Premier ministre assure ainsi qu'"il n’existe aucune base légale ou juridique qui détermine des règles en la matière".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK