Codeco: Pierre-Yves Dermagne annonce "le début de la fin de la bulle", "c'est le début de la reprise d'une vie normale"

Le vice-Premier ministre, en charge de l’Economie, du Travail et de la concertation sociale était l’invité de Thomas Gadisseux et de François Heureux dans "Matin Première" ce vendredi. Et il s’est montré plutôt optimiste.

L’interview du vice-Premier ministre en vidéo :

"C’est le début de la fin de la bulle. C’est le début de la reprise d’une vie normale. C’est le début du retour à la vie en société " s’est réjoui le ministre socialiste, tout en insistant quand même sur le fait qu’il faut cependant prudence garder.

C’est le début de la fin de la bulle

Un Codeco qui aura un petit air estival et de vacances, et où seront décidées tout à l’heure diverses modalités pour les mois à venir. Pierre-Yves Dermagne parle ainsi de deux tests PCR gratuits qui devraient être mis à disposition de ceux qui n’auraient pas encore reçu leurs deux doses de vaccin au moment d’un départ en vacances ou de participation à un événement de grande ampleur qui demanderait d’avoir un test PCR négatif.

La limite de 50.000 spectateurs – voir davantage — pour les grands événements tels les grands festivals flamands ou le Grand Prix de Francorchamps est aussi sur la table et devrait être tranchée tantôt.

Une bulle sociale élargie ? Pour l’instant, contrairement aux annonces sur les grands événements estivaux, notre bulle sociale est encore assez limitée. Le ministre précise que les grands événements sont, eux, soumis à des conditions strictes.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Par ailleurs, les temps devraient devenir plus cléments aussi dans la sphère privée. Et, satisfait par les efforts et le comportement de la population, Pierre-Yves Dermagne de déclarer :" On entre dans une deuxième phase, moins contraignante. Qui va miser sur l’intelligence et la bonne volonté des Belges ".

Horeca

Une harmonisation des heures de fermetures dans l’Horeca – intérieur et extérieur — est demandée par le secteur de l’Horeca. " On va essayer de trouver un équilibre " explique le ministre, cependant assez évasif. Il assure néanmoins que dans les hôtels, l’heure pour les petits-déjeuners pourra être avancée à 6 heures du matin (au lieu de 8 heures).

Le vice-Premier ministre affirme aussi que la corporation des forains ne sera pas oubliée

 

Codeco, mode d'emploi (JT 19h30 de ce jeudi)

Accord interprofessionnel

Les négociations sociales entre partenaires sociaux sont entrées, elles, dans la phase finale. Une réunion est encore prévue ce jour. Le ministre espère que " qu’un accord sera possible ce soir ou début de semaine prochaine ". Il estime que le pouvoir d’achat est important dans la société.


A lire aussi : Accord interprofessionnel 2021-2022 : les syndicats et le patronat vont se rencontrer en cette fin de semaine


" C’est ma préoccupation. Faire en sorte que les gens qui travaillent, qui se lèvent tôt, soient dignement et décemment récompensés pour leurs efforts. Et c’est pour ça que je me suis battu, pour mettre à l’agenda l’augmentation du salaire minimum ". L’accord devrait englober différents points – normes salariales, pensions, fins de carrière, heures supplémentaires. Pierre-Yves Dermagne espère un accord " le plus équilibré possible"

Mettre à l’agenda l’augmentation du salaire minimum

La question du voile

Le vice-Premier ministre (PS) s’exprime sur les rebondissements qu’à connu le gouvernement fédéral hier sur la question du voile. " La question ne divise pas le gouvernement fédéral, déclare Pierre-Yves Dermagne. La procédure de désignation de la commissaire du gouvernement a été entièrement suivie. Il n’y a aucune difficulté légale, légistique dans la procédure ". Il rappelle aussi que le parcours et le CV de la commissaire du gouvernement sont " tout à fait conformes au poste à exercer ".

Le Premier ministre a été rappelé hier soir à la Chambre pour cette question. Via les réseaux sociaux, David Clarinval, ministre libéral, a remis en cause les dires tenus par le Premier ministre (à propos de la désignation d’Ihsane Haouach, femme arborant le voile, au poste de commissaire à l’égalité hommes femmes).


A lire aussi : Voile : le Premier ministre défend la désignation d’Ihsane Haouach comme commissaire du gouvernement


On ne dirige pas un pays à travers twitter !

Et Pierre-Yves Dermagne de s’insurger sur la forme. Il n’y va pas par quatre chemins : " On ne dirige pas un pays à travers twitter " dit-il. " C’est un manque de respect aux autres membres de la majorité et vis-à-vis du Premier ministre." poursuit-il. Mais aussi sur le fond : " D’autant qu’on a bien d’autres choses à faire. Mes priorités ne sont pas là aujourd’hui. Ça m’énerve quelque peu. Les priorités, c’est la relance économique, sociale, la lutte contre les inégalités."


A lire aussi : Signes convictionnels à la Stib : "Il n’y a pas d’accord possible" au sein de la majorité, pense Rudi Vervoort


Discussions intra-PS

Sur la question du voile dans les services publics, le ministre – qui se dit cependant athée -, précise qu’au sein du PS, un débat interne a été initié par Paul Magnette et est en cours. Afin de définir une position commune des socialistes sur le sujet. " Ça mérite mieux que des polémiques politiciennes, qu’un échange de tweets. Ça nécessite un débat serein et c’est ce que nous sommes en train de faire au sein du parti socialiste ".

Ça mérite mieux que des polémiques politiciennes

Le gouvernement bruxellois divisé sur le voile (JT 13h de ce jeudi)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK