Pierre Carette est libre!

RTBF
RTBF - © RTBF

Pierre Carette a été remis en liberté. Il a quitté la prison de forest hier soir peu après 20h. Le tribunal d'application des peines avait décidé dans la journée de ne pas révoquer la libération conditionnelle.

Mercredi, le tribunal d'application des peines a jugé recevable mais non fondée la demande du ministère public de révoquer la libération conditionnelle de l'ex chef des CCC. Le parquet estimait que Pierre Carette avait violé les conditions de sa libération en ayant des contacts avec d'anciens complice des CCC, il n'a pas été suivi. Le tribunal d'application des peines a estimé qu'il n'y avait pas de preuves... que ces contacts ce soient déroulées dans le cadre d'activité militante non pacifiste. Pierre Carette est donc resorti libre mercredi soir de la prison de Forest.

 

A sa sortie de prison, Pierre Carrette a lu une longue déclaration dans laquelle il a dénonce notamment les circonstances de son arrestation. On n'interviewe pas Pierre Carrette. L'ancien membre des CCC ne daigne pas répondre aux questions des journalistes venus l'attendre à sa sortie de prison. Il se contente de lire un texte rempli de son habituelle logorrhée de martyr révolutionnaire. Pierre Carrette y a dénoncé les circonstances de son retour en prison. Pierre Carrette lie donc clairement son arrestation à celle des quatre membres du Secours Rouge arrêté le même jour que lui et inculpés d'appartenance à une organisation terroriste. Parmi ces quatre militants d'extrême gauche, rappelons-le, se trouve Bertrand Sassoye, un autre ancien des cellules communistes combattantes. La remise en liberté de Pierre Carrette prouve au moins une chose : il existe encore en Belgique des magistrats vraiment indépendants.

 

Des quatre membres des CCC condamnés en 1988 à la perpétuité par la cour d'assises du Brabant pour une vingtaine d'attentats commis en Belgique, Carette avait été le dernier à bénéficier d'une libération conditionnelle, en 2003 . Il avait à nouveau été arrêté le 5 juin dernier dans la foulée dune instruction, qui ne le concerne pas, une instruction menée à lencontre de quatre sympathisants du Secours rouge, dont lex CCC Bertrand Sassoye et la journaliste de la RTBF, Wahoub Fayoumi, tous les quatre poursuivis pour appartenance à une organisation terroriste. Dans ce dossier, la chambre du conseil avait ordonné mercredi dernier, le maintien en détention préventive de Bertrand Sassoye et la libération des trois autres inculpés mais le parquet avait fait appel. La chambre des mises en accusation devrait se prononcer le 24 juin prochain sur leur maintien ou non en détention.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK