Photovoltaïque wallon: le PS dénonce une mesure d'écologie antisociale

Des panneaux photovoltaïques
Des panneaux photovoltaïques - © AURORE BELOT - BELGA

Le groupe PS au parlement wallon qualifié mercredi d'antisocial le projet du ministre wallon de l'Énergie Jean-Luc Crucke (MR) d'exonérer du "tarif prosumer" les près de 150.000 ménages qui ont installé des panneaux photovoltaïques sur leur toit.

Cette exonération signifierait de 50 à 60 millions d'euros de recettes tarifaires en moins à partir de 2020.

Or, "ces recettes doivent permettre de réduire les coûts de distribution des autres utilisateurs de 6 à 12%, selon l'endroit où ils habitent", souligne le PS.

Il y voit "encore un beau cadeau électoral aux 150.000 propriétaires de panneaux photovoltaiques, qui ont déjà reçu de généreux subsides publics pour leurs panneaux et bénéficient d'un retour sur investissement de minimum 7%, au détriment de la facture énergétique des 1.370.000 autres consommateurs".

"Bel exemple d'une politique d'écologie antisociale", critiquent les socialistes. Ils dénoncent au passage le conflit de compétences qu'une telle mesure créerait entre le ministre et le régulateur wallon du marché de l'énergie, la CWAPE, alors que M. Crucke "vantait tant la nécessité d'une indépendance du régulateur".

Journal télévisé 23/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK