Wallonie: la validité des certificats verts passera de 15 ans à 10 ans

Les certificats verts, c'est bien pour ceux qui en ont. Mais leur financement est répercuté sur la facture d'électricité de l'ensemble des ménages wallons, même ceux qui n'ont pas installés de panneaux photovoltaïques. Le gouvernement régional maintient donc le cap fixé par son prédécesseur.

Pour dégonfler ce qu'on a appelé "la bulle des certificats verts", il annonce une réduction de la durée d'octroi pour les plus anciens contrats, ceux signés entre 2008 et fin 2011. Ce sont 79 000 familles qui ne toucheront plus 15 ans de certificats verts comme prévu, mais 10. Paul Furlan, ministre wallon de l’Énergie, "pense avoir adopté une solution raisonnable pour la rentabilité des panneaux photovoltaïques, mais aussi raisonnable pour la facture de tous ceux qui consomment de l’électricité, mais qui n’ont pas les moyens de placer sur leur toit des panneaux photovoltaïques".

Le secteur patauge

Un très grand nombre de familles concernées par cette modification du contrat sont réunies au sein de l'association "Touche pas à mes certificats verts", une asbl qui a toujours indiqué qu'en cas de mesure rétroactive elle attaquerait la Région wallonne en justice. Sûrs de leurs droits, leurs juristes se disent confiants. Réaction de Paul Furlan : "Nos juristes sont confiants aussi".

En attendant les suites judiciaires de cette saga... le nouveau mécanisme de soutien au secteur photovoltaïque patauge. Baptisé "Qualiwatt", il est prévu pour aider 12 000 ménages wallons par an. Or, depuis le printemps, moins de 300 familles ont signé un contrat. La crise du photovoltaïque est donc loin, très loin d'être terminée.

A.L. avec R. Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK