Philippe: un premier discours dans la continuité, et une assurance inédite

Philippe : un premier discours dans la continuité, et une assurance inédite
Philippe : un premier discours dans la continuité, et une assurance inédite - © Tous droits réservés

Le président de la Chambre André Flahaut et la présidente du Sénat Sabine de Bethune ont informé vers 11h30 les Corps constitués, réunis dans l'hémicycle de la Chambre, de l'abdication du roi Albert, survenue un peu plus tôt dans la matinée. Ils ont lu, en français puis en néerlandais, l'annonce de l'abdication du roi Albert.

Vers midi, le prince Philippe a donc prêté serment et est ainsi devenu le septième roi des Belges. Il a ensuite prononcé son premier discours en tant que Roi.

"Je viens de prêter devant vous le serment constitutionnel. Je suis conscient de la responsabilité qui désormais m’incombe. Ce serment est une promesse solennelle qui renouvelle la relation de confiance qui existe depuis bientôt deux cents ans entre le Roi et le peuple belge".

Il a rendu hommage à son père et a remercié son épouse. "Je me rends compte de la chance que j’ai de pouvoir compter sur le soutien permanent de mon épouse la Reine Mathilde. Chère Mathilde, depuis de nombreuses années, tu t’es investie de tout ton cœur dans de nombreuses activités. Tu as un sens inné pour le contact humain. Avec nos chers enfants nous entamons, confiants, ce nouveau chapitre de notre vie et de notre pays".

Il s’est ensuite adressé au gouvernement. "J’entame mon règne avec la volonté de me mettre au service de tous les Belges. (…) La richesse de notre pays et de notre système institutionnel réside notamment dans le fait que nous faisons de notre diversité une force.  Nous trouvons chaque fois l’équilibre entre unité et diversité.  La force de la Belgique est justement de donner un sens à notre diversité.

La nouvelle réforme de l’Etat réalise un transfert de compétences important aux entités fédérées.  Cela rapprochera les citoyens de la prise de décisions. Cela permettra de mieux rencontrer les défis de l'avenir. La force de la Belgique réside également dans ses entités fédérées. J’entends entretenir des contacts constructifs avec leurs responsables.  Je suis convaincu que la coopération entre l’Etat fédéral, les Communautés et les Régions s’opérera au plus grand bénéfice de nos citoyens et de nos entreprises (…)".

Et, enfin, le roi Philippe s’est adressé aux Belges.

"(…) Nous sommes confrontés à une crise qui frappe durement de nombreux concitoyens.  Je veux aujourd’hui encourager chaque homme et chaque femme à faire face.  Il y a en chacun de nous un potentiel insoupçonné qui n’attend qu’à se révéler. J’en suis profondément convaincu. De plus, nous avons collectivement les moyens pour surmonter nos difficultés et pour assurer à chacun l'opportunité de progresser".

Au-delà du contenu du discours, c'est aussi, et sans doute surtout, sur la forme que le nouveau Roi était attendu. Mission accomplie : même si le sourire qui ponctuait son discours traduisait une forme de soulagement, les observateurs n'ont relevé aucune des marques de timidité maladive qui ont parfois caractérisé la communication du Prince Philippe. La fonction fait l'homme, dit-on, et ce midi l'assurance inédite du nouveau roi semblait confirmer l'adage. Jugez par vous-même sur la vidéo ci-dessous.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK