Philippe Henry : "La situation nécessite l’introduction des Covid Safe Tickets en Wallonie"

Le gouvernement wallon se réunit ce jeudi pour discuter de l’extension du Covid Safe Ticket au secteur de l’Horeca. Tout porte à croire que les partenaires se dirigent vers l’introduction d’un pass sanitaire, notamment dans les établissements Horeca.

"Il y a volonté commune d’aller dans ce sens. Il y aura un accord précis dans la matinée. Depuis que mon collègue MR a clarifié la position de son groupe du gouvernement, il n’y a aucune raison qu’on n’ait pas d’accord", lance Philippe Henry, le ministre wallon du Climat et de l’Énergie sur le plateau de Matin Première.

Flambée des factures d’énergie

En raison de la conjoncture internationale, les prix de l’énergie flambent. En plus des mesures fédérales, le numéro 2 du gouvernement wallon assure qu’il y aura aussi des mesures régionales : "Nous avons créé le statut de client protégé conjoncturel, ils ont accès à une réduction de facture de 30%." Il cite également des mesures d’aides via les CPAS, comme les primes MEBAR qui aident à gérer et à diminuer leur consommation énergétique.


►►► À lire aussi : Augmentation du prix de l’énergie : "Aujourd’hui, il y a des gens qui s’autoprivent de consommation tellement ils ont peur des factures à venir"


"L’énergie la moins chère c’est celle qu’on ne consomme pas", insiste le vice-président Ecolo. Selon lui, cette hausse de prix n’est par ailleurs pas liée aux coûts de la transition énergétique : "Ce sont des questions internationales et géopolitiques sur le gaz qui ont un impact très important sur le coût. Pour le futur, il est clair qu’on doit réduire notre consommation et aller vers une production d’énergie renouvelable."

Aides dans les zones sinistrées

De nombreux sinistrés à la suite des inondations se retrouvent sans chauffage alors qu’ils sont déjà dans une situation plus que précaire. "C’est une catastrophe extrême qui est toujours en phase de crise", commente Philippe Henry.

Le ministre rappelle les mesures prises en accord avec le secteur des assurances et explique que son gouvernement a prévu un budget de 30 millions d’euros sur le plan énergétique : "La moitié de cette somme sera consacrée à limiter l’impact sur leur facture de régularisation et pour compenser l’augmentation de facture pour les personnes qui ont dû assécher leur maison."

Guichets de l’énergie pour acheter un nouveau chauffage, prime sans audit… le gouvernement multiplie les aides, selon Philippe Henry : "250 euros par ménage d’intervention direct, soit d’achat de combustibles ou soutien à l’installation solutions provisoires. Ensuite, il y aura des solutions définitives."

Reconstruction après la crise

Comment reconstruire les zones sinistrées et prévoir que cela ne se reproduise plus ? Le ministre Ecolo répond : "On doit agir dans l’urgence, mais en même temps, à long terme. Nous avons besoin d'une analyse plus globale pour nous préparer aux inondations et aussi à d’autres risques comme la sécheresse."

Le ministre du Climat assure qu’on va devoir reconstruire différemment : par exemple sur pilotis, ou ne plus placer les compteurs et chaudières dans les caves. Avant de conclure : "Cette catastrophe est un signal d’alarme terrible. C’est un constat que le dérèglement climatique se produit aussi chez nous, pas seulement aux États-Unis ou aux Philippines. Nous devons donc diminuer les émissions de gaz à effet de serre et nous préparer à nous protéger face à ces situations."

Le gouvernement wallon a commandé une analyse indépendante pour comprendre les causes des inondations de cet été. Ce rapport est attendu d’ici la fin du mois de septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK