Philippe Close et Anne Hidalgo prônent un dimanche sans voiture européen

Philippe Close et Anne Hidalgo prônent un dimanche sans voiture européen
Philippe Close et Anne Hidalgo prônent un dimanche sans voiture européen - © Tous droits réservés

A la veille du dimanche sans voiture dans leurs villes respectives, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close et la maire de Paris Anne Hidalgo ont lancé samedi un "appel solennel" à étendre cette initiative à toute l'Europe. "Nous proposons d'instituer une Journée européenne sans voiture, sur le modèle et en complément du succès des Journées européennes du Patrimoine, pour que mille journées sans voiture s'épanouissent à travers l'Europe", ont-ils affirmé samedi dans une déclaration commune.

Motif des maïeurs des deux capitales voisines: la Journée sans voiture concourt à démontrer qu'une autre ville est possible, dans le contexte des effets actuels des émissions polluantes liées au trafic routier, en particulier des moteurs thermiques, sur la santé et le climat.

"Face à l'urgence climatique et l'impact sanitaire de la pollution, les villes, en première ligne, ouvrent des perspectives. La journée sans voiture en est une belle illustration.... Elle est un temps collectif de respiration", ont-ils souligné, mettant en exergue l'opportunité qu'elle offre à tous de se réapproprier la ville positivement, en donnant à voir une cité moins stressante, moins bruyante, moins polluée, dans la convivialité et la bonne humeur.

"Une meilleure qualité de l'air"

L'appel de Mme Hidalgo et de M. Close s'inscrit dans la continuité de leur engagement commun en faveur de la qualité de l'air, "que ce soit au Tribunal de l'Union Européenne, contre le règlement de la Commission assouplissant les normes d'émissions de gaz polluants pour les voitures, ou grâce aux politiques publiques de promotion d'une mobilité non polluante, fondée sur des alternatives à la voiture individuelle (déplacements à pied, à vélo, en transports en commun...)", ont-ils ajouté dans un communiqué commun.

Les villes de Paris et de Bruxelles sont également mobilisées, dans le cadre de la Convention des Maires, pour limiter l'ampleur du changement climatique et s'adapter à ses conséquences inéluctables.

La Ville de Bruxelles s'est dotée en juin dernier d'un plan d'action pour le climat. Porté par l'échevin du Développement durable Khalid Zian, ce document fixe une série d'objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, que ce soit au niveau des transports ou des bâtiments, a rappelé le cabinet de celui-ci.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK