Peste porcine dans un camp militaire: Georges Dallemagne (cdH) interrogera la Commission Défense

Georges Dallemagne (cdH), membre de la Commission de la Défense à la Chambre.
Georges Dallemagne (cdH), membre de la Commission de la Défense à la Chambre. - © Frederic Sierakowski / Isopix

La peste porcine africaine est-elle arrivée sur le sol belge via des militaires casernés au camp de Lagland, près d'Arlon ? C'est une nouvelle hypothèse émise ce samedi, comme l'a révélé la RTBF. Un scénario qui s'ajoute à deux autres : l'introduction de la maladie qui a infecté des sangliers par des chasseurs ou via des déchets venus de pays de l'Est.

"Comment expliquer cette situation ? On parle d’exercices réalisés par des troupes étrangères sur sol belge, mais aussi de troupes belges parties à l’étranger, en zone infectée. Qu’en est-il ?", interroge Georges Dallemagne (cdH), membre de la Commission de la Défense à la Chambre. Dans un communiqué, il ajoute : "Des mesures ont-elles été prises dans la foulée ? Lesquelles, relatives à la désinfection mais également pour éviter les risques d’importation du virus, tant à nouveau sur sol belge qu’au sein même de notre territoire ?"

Pour le député fédéral, "il est urgent d’avoir réponse à ces questions". Georges Dallemagne estime que "les mesures prises par le Ministre Collin (en charge de l'Agriculture au sein du gouvernement wallon, NDLR) sont les bonnes, mais ne peuvent être les seules. Il faut que les autres Départements se mobilisent tout autant".

Les manœuvres et entraînements sont à l'arrêt jusqu'à nouvel ordre dans le camp militaire. Selon Marc Thys, le commandant de la composante Terre cité par l'Agence Belga, cité par l'Agence Belga, les activités pourraient être suspendues jusqu'à la fin de l'année.

Sujet JT du 6/10/2018: au moins deux sangliers positifs dans le camp militaire de Lagland

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK