Peste porcine africaine: René Collin veut indemniser le travail "logistique" des chasseurs

René Collin reconnaît la bonne collaboration des chasseurs, dans le travail de repérage des cadavres de sangliers infectés et l'assiduité aux formations en biosécurité.
René Collin reconnaît la bonne collaboration des chasseurs, dans le travail de repérage des cadavres de sangliers infectés et l'assiduité aux formations en biosécurité. - © ERIC LALMAND - BELGA

Le ministre wallon de l'Agriculture, de la Nature et de la Forêt, René Collin, travaille sur un projet d'arrêté du gouvernement wallon afin d'indemniser les chasseurs pour leur travail logistique dans le cadre de la peste porcine africaine, a-t-il annoncé à Belga ce mercredi. Les chasseurs wallons souhaiteraient une indemnisation pour leur "investissement" et "leur travail considérable" dans la lutte contre la propagation du virus, écrivaient-ils dans un communiqué plus tôt dans la journée.

L'indemnisation ne tiendrait pas compte du type d'animal et ne concernerait pas la destruction mais bien le travail logistique fourni par les chasseurs, soit l'enlèvement des cadavres, la désinfection et le transport, précise le ministre.

René Collin reconnaît "la bonne collaboration des chasseurs qui s'est manifestée à la fois dans le travail de repérage des cadavres de sangliers infectés et par le grand nombre de chasseurs ayant suivi les formations en biosécurité". Les mesures de biosécurité restent indispensables pour éviter la dispersion du virus. "Toutes les précautions sont en effet requises lors de l'enlèvement d'un sanglier, le transport jusqu'au centre de collecte de Virton et la désinfection", rappelle-t-il.

Une campagne de promotion du gibier wallon bientôt lancée

Le Royal Saint-Hubert Club de Belgique, l'association de promotion de la chasse et de défense des chasseurs, déplorait par ailleurs que les ateliers de découpe wallons pratiquent actuellement un prix minimaliste ou refusent d'acheter aux chasseurs, préférant s'approvisionner massivement à l'étranger. A ce sujet, René Collin souligne qu'il a déjà rencontré à trois reprises les représentants de ces ateliers de découpage et de valorisation. Une rencontre a d'ailleurs eu lieu la semaine dernière en présence de Comeos afin de "mettre au point un travail permettant d'aider ces ateliers".

Le ministre a enfin donné les instructions en vue du lancement prochainement d'une campagne de promotion du gibier wallon par l'Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité (Apaq-W). Les animateurs d'émissions culinaires et gastronomiques ont également été sensibilisés "pour qu'ils insistent cette année particulièrement sur la qualité du gibier de chez nous, qui est un gibier 100% naturel".

On retrouve en Belgique "beaucoup trop" de gibier importé, ajoute René Collin. "Paradoxalement, ce gibier est principalement importé de pays très largement affectés par la peste porcine africaine. Il faut donner la priorité à notre gibier."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK