Peste porcine africaine: le gouvernement wallon élargit la "zone noyau" et prolonge les mesures

Dans la zone noyau, agrandie ce 14 novembre, la chasse, le nourrissage, la circulation et l'exploitation de la forêt sont interdits
Dans la zone noyau, agrandie ce 14 novembre, la chasse, le nourrissage, la circulation et l'exploitation de la forêt sont interdits - © Tous droits réservés

Le gouvernement wallon a décidé mercredi de prolonger les mesures prises contre la peste porcine africaine jusqu'au 30 novembre prochain, a annoncé le ministre de l'Agriculture, René Collin. De plus, la surface de la "zone noyau" a été agrandie.

Le 12 octobre dernier, après la découverte de sangliers porteurs de la peste porcine africaine, le périmètre infecté de 63.000 hectares situé dans le sud de la province de Luxembourg avait été scindé en trois zones spécifiques : une zone noyau, une zone tampon et une zone d'observation spécifique.


►►►La cartographie de la zone infectée


Dans la zone noyau, la chasse, le nourrissage, la circulation et l'exploitation de la forêt sont interdits. Les carcasses de sangliers, systématiquement analysées, y sont activement recherchées. Cette zone a été étendue "de 2.254 ha suite à la découverte de quelques cas viropositifs au sein de la zone tampon ce qui ne remet pas en cause la méthodologie actuellement appliquée", explique René Collin.

Toutes les mesures prises pour chaque zone sont prolongées jusqu'au 30 novembre prochain. Un délai rapproché car des discussions sont en cours avec la Commission européenne pour la suite. "Par contre, l'interdiction de circulation en forêt dans les zones noyau et tampon (41.745 hectares) est prolongée jusqu'au 15 janvier."

À ce jour, 377 sangliers ont été prélevés dont 328 dans le périmètre infecté. 167 carcasses se sont révélées viropositives. Ces dernières se concentrent toujours essentiellement autour des villages de Buzenol, Ethe ainsi qu'au niveau du camp militaire de Lagland. Pour aider les éleveurs de porcs de la région, le gouvernement wallon avait déjà libéré 2,2 millions d'euros le 9 novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK