Bientôt la fin de la peste porcine africaine ? "On trouve beaucoup moins de cadavres infectés"

Bientôt la fin de la peste porcine africaine ? "On trouve beaucoup moins de cadavres infectés"
2 images
Bientôt la fin de la peste porcine africaine ? "On trouve beaucoup moins de cadavres infectés" - © JEAN-LUC FLEMAL - BELGA

Il y a bientôt un an que la peste porcine africaine a été détectée en Wallonie. Jusqu’à il y a peu, le nombre d’animaux malades n’a cessé de croître. Mais plus ces derniers mois.

826 cas

Au dernier relevé, on enregistre 826 sangliers infectés sur les 3563 dont on a retrouvé la dépouille ou qui ont été abattus. C’est un nombre élevé mais il y a des raisons d’espérer voir le bout du tunnel. Alain Licoppe suit le dossier de près. Il est responsable à la cellule Faune au Service Public de Wallonie. "Ce qui est rassurant, dit-il, c’est qu’on trouve beaucoup moins de cadavres. Selon lui, c’est lié au fait qu’il y a beaucoup moins de sangliers mais aussi, peut-être, que la maladie régresse."

Sous contrôle pour décembre ?

Mais ça ne veut pas dire que le virus est éradiqué. Mais même les naissances du printemps qui faisaient craindre une nouvelle dissémination n’ont apparemment pas eu cet effet. L’objectif d’avoir la situation sous contrôle en décembre est donc envisageable. Mais cela ne signifiera pas encore la fin des tracas. Il faudra encore un an de recherche active de cadavre – sans découverte – pour que la zone soit à nouveau jugée indemne.

10 millions engloutis

256 kms de barrière, les abattages systématiques et la recherche des dépouilles qui mobilisent chaque jour près de 20 personnes, les analyses de carcasses, les indemnités… Ce sont plus de 10,5 millions qui ont déjà été engloutis dans cette opération. Il faut pourtant encore compter sur un coup de pouce de la chance pour qu’enfin la peste porcine africaine soit éradiquée en Wallonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK