Perquisitions antiterroristes: trois mandats d'arrêt pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste

Trois personnes ont été placées sous mandat d'arrêt pour tentative d'assassinat dans le contexte d'attaques terroristes, sur les douze qui ont été interpellées lors des perquisitions de la nuit de vendredi à samedi à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie.

Dans un communiqué, le parquet précise que "le juge d'instruction de Bruxelles spécialisé en matière de terrorisme a placé aujourd'hui sous mandat d'arrêt Samir C., né le 13 janvier 1989, Moustapha B., né le 14 mars 1976 et Jawad B., né le 3 mars 1987, tous de nationalité belge". "Ils sont inculpés de tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou co-auteur."

Les trois hommes ont été interpellés la nuit dernière lorsque les enquêteurs de la police judiciaire fédérale ont perquisitionné 40 adresses à Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Anderlecht, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Evere, Forest, Watermael-Boitsfort, Ganshoren, Zaventem, Ninove, Wemmel, Fleurus, Tubize et Liège.

Il s'agit de personnes appartenant au cercle de connaissances des frères El Bakraoui ainsi que de Najim Laachraoui, les terroristes qui se sont faits exploser le 22 mars dernier à Brussels Airport et dans la station de métro Maelbeek. Ces personnes auraient évoqué dans des conversations leur intention de commettre ce week-end des attentats, selon les écoutes. Ils auraient notamment eu l'intention de commettre une attaque pendant la retransmission de la rencontre des Diables Rouges samedi après-midi dans la fans zone de la place Rogier. Aucune arme ou explosif n'a été découvert lors des perquisitions bien que 152 garages aient été fouillés.

Les trois hommes qui ont été placés sous mandat d'arrêt comparaîtront jeudi devant la chambre du conseil de Bruxelles.

"Les neuf autres personnes qui avaient été privées de liberté ont été entendues par la police judiciaire fédérale et ensuite remises en liberté par le magistrat instructeur." a précisé le communiqué du parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK