Pepinster : une cinquantaine d’immeubles seront détruits sur ordre du bourgmestre

Le bourgmestre de la commune de Pepinster veut adopter, en urgence, un arrêté de police afin d’ordonner la démolition de plusieurs immeubles. Une cinquantaine d’immeubles sont concernés, principalement des habitations, mais aussi des garages.

Ces immeubles ont été lourdement frappés par les inondations. Les ingénieurs en stabilité qui ont procédé à la visite des bâtiments touchés par les intempéries ont dressé la liste des immeubles qui présentaient un risque d’effondrement, l’intensité du courant ayant porté des atteintes irréversibles à leurs structures.

Pour le bourgmestre, puisqu’il y a un risque d’atteinte à la sécurité publique, ces immeubles doivent être démolis.

Prévenir les propriétaires

Dans la mesure où la grande majorité de ces immeubles ont été évacués et ne sont plus accessibles, que les occupants ont été relogés provisoirement en d’autres lieux, il est impossible à l’administration communale de prendre contact avec les propriétaires concernés afin de recueillir leurs observations avant adoption de l’arrêté de police.

La commune de Pepinster invite donc les propriétaires concernés à prendre contact avec l’administration par téléphone aux numéros suivants : 0472/110 930 ou 0472/110 446. 

Les propriétaires des immeubles peuvent aussi se rendre à l’adresse suivante, Rue Prévochamps n°44, le 30/07 de 9 heures à 16 heures, le 31/07 de 9 heures à 12 heures, le 02/08 de 9 heures à 16 heures, le 03/08 de 9 heures à 18 heures.  Les propriétaires pourront faire connaître leurs observations avant adoption de l’arrêté susvisé ou avant exécution des travaux de démolition projetés.

Les immeubles concernés sont localisés dans les rues suivantes : Purgatoire n°1, 3 – Rue Hubert Halet n°33, 35,37, 39, 51, 53, 59, 61, 63, 65, 67, 71, 73-75, 98, 102, 104 – Rue du Duc n°4, 4 (garage), 4 +, 5+, 5+(garage), 6 +,8, 8+,9, 10+, 10 – Pont Walrand n°8, 10-12, 14-16,18, 18 +, 18B, 22, 24, 32,34, 38 + – Rue Massau n°26, 28, 30, 32 +, 34, 36-38 – rue Louis Bierin n°1 – Rue de la Pompe n°2.

Qui paiera les frais de démolition ?

En théorie, c’est le propriétaire de l’immeuble qui doit prendre en charge les frais de démolition. Dans la pratique, si le bâtiment est assuré, "Ce sont les compagnies d’assurances qui vont prendre en charge les frais", a expliqué Philippe Godin, le bourgmestre de Pepinster dans le Journal Télévisé de la RTBF, ce jeudi.

"Si malheureusement le sinistré n’est pas assuré, il pourra introduire un dossier au Fonds des Calamités dans les limites qui seront déterminées par le gouvernement wallon", a ajouté le Bourgmestre. "La Commune de Pepinster avancera les fonds et nous attendrons que les indemnités arrivent chez le citoyen avant de les réclamer", a-t-il précisé.

La liste d’une cinquantaine d’immeubles à détruire n’est pas close. "S’il s’avère qu’un bâtiment est en train de se dégrader et que la sécurité est mise en cause, je pourrais aller vers un arrêté complémentaire", a ajouté Philippe Godin.

Enfin, pour les bâtiments qui ne sont pas visés par l’ordre de destruction du Bourgmestre, il revient aux propriétaires qui s’inquiéteraient de la stabilité de leur immeuble, voire aux compagnies d’assurances, de faire appel à un ingénieur en stabilité et de prendre les décisions adéquates, signalait encore le bourmestre de Pepinster dans le Journal Télévisé.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK