Pénurie d'électricité: inquiétude chez le gestionnaire du réseau

Une chose est certaine: la situation semble sérieuse. La production belge d'électricité a fortement diminué par rapport à l'année passée: trois des sept centrales nucléaires sont à l’arrêt, deux pour cause de fissures, une pour cause de sabotage. Au total, c'est un tiers de la production d'énergie qui ne sera pas disponible cet hiver. Selon le gestionnaire du réseau, si une autre centrale devait se mettre à l'arrêt, la situation serait très critique.

Selon les calculs d'Elia, la Belgique manquera de 2000 MW par rapport à l'hiver 2013. "Nous avons plus de production renouvelable éolienne et phoyotovoltaïque", explique-t-on chez Elia, "mais le risque se produit pendant les heures où il y a peu de vent et peu de soleil".

En attendant, une liste de mesures concrètes a été mise au point. Parmi les pistes proposées, Elia préconise plus de flexibilité, c'est-à-dire demander aux administrations de diminuer les consommations, par exemple en coupant le conditionnement d’air. Mais il faudra aussi que le citoyen se mobilise, pour faire lui aussi des économies. 

En concertation avec la CREG et afin d'encourager les acteurs du marché de l'électricité à arriver à l'équilibre dans leur portefeuille, Elia a mis en place, en cas de pénurie, un tarif de déséquilibre fixé à 4500 euros/MWh, soit 100 fois plus qu'en temps normal.

Les fournisseurs d'électricité devront payer cette somme "pour chaque MWh consommé par leur clientèle qui n'aurait pas été produit, importé ou évité (par de la gestion flexible de la demande) au sein de leur portefeuille. Inversement, les acteurs avec un portefeuille excédentaire recevront le même montant de 4500 euros/MWh", explique Elia.

"Il s'agit d'un mécanisme très incitant et dont le coût final est nul. Celui qui rencontre une pénurie paie à celui qui est en excédent", résume Jacques Vandermeiren, CEO d'Elia.

Il ne devrait pas y avoir de black-out, mais il y aura du délestage, des coupures à certains endroits du pays.

Cette liste de mesures va être envoyée à la Secrétaire d’État à l’Énergie, Catherine Fonck.

A partir du mois de novembre, Elia informera les citoyens de façon quotidienne via le site internet pretpourlhiver.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK