Pensions des enseignants: Daniel Bacquelaine inflige un 0 sur 10 à Marie-Martine Schyns

Daniel Bacquelaine et Marie-Martine Schyns
Daniel Bacquelaine et Marie-Martine Schyns - © Montage d'après des photos Belga ( NICOLAS MAETERLINCK et LAURIE DIEFFEMBACQ)

Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, s'est dit jeudi "surpris" par le "manque de justesse dans les déclarations" faite mardi par la ministre francophone de l’Éducation, Marie-Martine Schyns, au sujet des pensions des enseignants, lui accordant un sévère 0 sur 10.

Daniel Bacquelaine (MR) souligne, dans un communiqué, qu'il doit bien constater que la ministre francophone cdH de l’Éducation ne maîtrise pas le dossier des pensions des enseignants.

"Le manque de connaissance du dossier par Mme Schyns lui fait tenir des propos inexacts et induit une inquiétude inutile chez les enseignants. L'harmonisation du rachat des années d'études vise à assurer une plus grande égalité entre les travailleurs (fonctionnaires, salariés et indépendants)", assure le ministre fédéral.

"La réforme ne porte pas préjudice aux enseignants, contrairement à ce que prétend Madame Schyns", ajoute-t-il.

Trois points

Daniel Bacquelaine souligne que Marie-Martine Schyns se trompe sur trois points: les tantièmes préférentiels, la disponibilité pour convenances personnelles précédant la pension de retraite (DPPR) et l'harmonisation de la bonification.

La ministre francophone avait dénoncé mardi, également dans un communiqué, le projet du gouvernement fédéral visant à durcir les conditions de départ à la retraite pour les enseignants, en débat en commission des affaires sociales de la Chambre, le qualifiant de "recul social majeur".

"Avec ce projet, hors possibilité de rachat des années d'études, il faudra 45 ans de carrière pour atteindre une pension au taux plein. Un AESI (professeur agrégé de l'enseignement secondaire inférieur, ou régent) devra enseigner jusque 66 ans au minimum (en commençant à 21 ans). Un diplômé de master devra, pour sa part, enseigner jusque 68 ans au minimum", avait-t-elle expliqué.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir